En 2008, la délinquance a pris un coup derrière la tête

— 

Le Bas-Rhin n'a pas trop eu à se plaindre en 2008. Avec 52 806 faits constatés par les forces de l'ordre, la délinquance a diminué de 9,54 % par rapport à 2007. Résultat, le département est au 38e rang pour le niveau de criminalité, soit huit places de mieux que l'année précédente. « Un classement jamais atteint », précise la préfecture. Si les vols restent les principales infractions, ils ont chuté de 19,6 %. Les violences physiques dites « crapuleuses » ont, elles, reculé de 13,47 %.

Des baisses qui ne cachent toutefois pas une hausse de 8,5 % du nombre des viols et une progression de 19,8 % des délits financiers. En cause, entre autres, une recrudescence des infractions aux chèques, une augmentation des escroqueries et une flambée de plus de 50 % des fraudes fiscales. Pour remédier au problème, un comité a été créé en décembre, se félicite la préfecture, qui met aussi en avant le travail du groupe d'intervention régional. Spécialisé dans la lutte contre l'économie souterraine, il a mené 31 opérations en 2008, dont 25 dans le Bas-Rhin. L'une d'elle a permis l'arrestation en Espagne d'un individu soupçonné de fraude à la TVA intercommunautaire liée au commerce de véhicules. Les méfaits de son réseau lui auraient rapporté environ un million d'euros. Tous types d'infractions confondus, 45,6 % des délits constatés ont été élucidés en 2008, soit 5,46 % de plus qu'en 2007. ■P. W.