Les Allemands débarquent à Colmar (ou pas)

— 

Un nouveau pas dans la coopération transfrontalière. Un bataillon de 500 soldats de la Bundeswehr pourrait bientôt stationner à Colmar à la demande d'Angela Merkel, avancerait le magazine Der Spiegel à paraître aujourd'hui. La chancelière allemande aurait fait une demande en ce sens au ministère de la Défense la semaine passée, dans le but de renforcer la brigade franco-allemande. Nicolas Sarkozy lui aurait promis, en échange, de laisser un régiment d'infanterie à Donaueschingen (Bade-Wurtemberg). En juillet, le chef de l'Etat avait pourtant annoncé le retrait de toutes les forces françaises outre-Rhin, ce qu'avait regretté Angela Merkel. Tous deux devraient officialiser leur décision en février, lors d'un sommet à Munich. Hier, Jean-Marie Bockel, secrétaire d'Etat aux Anciens combattants, a confirmé que la chancelière désirait faire stationner un bataillon en France. Mais selon lui, Colmar ne figurerait pas parmi les villes retenues pour l'accueillir. ■ P. W.