Strasbourg : Table ronde sur la 5G, réforme des conseils de quartier... Ce que veut la mairie pour relancer la participation citoyenne

POLITIQUE Jeanne Barseghian entend « créer des espaces de discussions dans la ville »

T.G.

— 

Jeanne Barseghian (à gauche) et Pia Imbs.
Jeanne Barseghian (à gauche) et Pia Imbs. — T. Gagnepain / 20 Minutes
  • La démocratie participative fait partie, depuis la campagne électorale, des priorités de Jeanne Barseghian.
  • Désormais maire de Strasbourg, elle a présenté ses vues sur cette question. Deux délibérations cadres auront lieu sur le sujet, lundi à la ville, vendredi à l’agglomération.
  • Concrètement, que se passera-t-il ensuite ? Difficile de le savoir mais la maire et la présidente de l’eurométropole annoncent des débats, consultations sur la plateforme web de la ville, des réformes des conseils de quartier ou des jeunes etc.

L’urgence « climatique, sociale et démocratique ». Dès ses premiers pas dans la course aux élections municipales, Jeanne Barseghian avait fait de la participation citoyenne une de ses priorités. Quatre mois après son élection, la maire de Strasbourg a précisé vendredi comment elle comptait procéder.

Deux délibérations cadres sont programmées à ce sujet. D’abord ce lundi au conseil municipal de la capitale alsacienne, puis vendredi lors de celui de l’eurométropole. « Cela devrait nous permettre de stimuler la participation citoyenne que nous souhaitons », explique la présidente de l’agglomération Pia Imbs en évoquant une table ronde le 2 décembre « sur la 5G et les usages du numérique ».

« Nous voulons des dispositifs plus ouverts, plus dynamiques »

Comme avec l’ancienne équipe municipale, la plateforme sur le site de la ville participer.strasbourg.eu est ouverte à contributions. « Nous souhaitons aussi créer des espaces de discussions dans la ville », prolonge Jeanne Barseghian. L’édile évoque également des « conférences citoyennes » et n’exclut pas de lancer des « votations citoyennes » pour soumettre une question d’intérêt public aux citoyens.

Autres petites nouveautés, l’écologiste souhaiterait une réforme des conseils de quartiers ou des jeunes. C’est du moins une piste d’étude qu’a lancée le nouveau Conseil de la participation citoyenne, qui s’est réuni pour la première fois récemment. « Nous voulons des dispositifs plus ouverts, plus dynamiques », insiste la maire de Strasbourg sans nier que son prédécesseur socialiste Roland Ries avait déjà agi en ce sens. Notamment avec la création des budgets participatifs, qui permettent à chacun de soumettre ses projets à un financement municipal. « Nous irons vers une sélection plus fine des dossiers et non pas un affichage », conclut dans une petite pique Jeanne Barseghian.