Strasbourg : Le magasin le Printemps va fermer d’ici à novembre prochain

COMMERCE Le magasin Le Printemps à Strasbourg va fermer ses portes durant l’année 2021

Gilles Varela

— 

Le magasin Le Printemps à Strasbourg.
Le magasin Le Printemps à Strasbourg. — G. Varela / 20 Minutes

Enorme coup dur pour le commerce Strasbourgeois. Le magasin le Printemps à Strasbourg va fermer définitivement ses portes durant l’année 2021, probablement d’ici à novembre prochain. La décision « a été actée » ce mardi par viso conférence lors d’un comité d’entreprise (CE). La fermeture du magasin strasbourgeois concerne environ 200 salariés. Un PSE va être discuté et mis en place dès ce mois de novembre indique la CGT.

Trois autres magasins Printemps sont concernés. Porte d'Italie à Paris, au Havre et à Metz. Trois enseignes Citadium appartenant au groupe sont aussi concernées. A Strasbourg, cela faisait des années que les syndicats tiraient la sirène d’alarme. Le chiffre d’affaires avait fortement baissé. « La crise sanitaire n’a pas arrangé les choses, regrette Martine Ebersold de l’UD CGT 67. Si au niveau national le Printemps explique cette fermeture par la crise des « gilets jaunes », des attentats et du coronavirus, poursuit la syndicaliste, ici, c’est surtout la stratégie de la direction qui est mise en cause ».

La vente des murs

La CGT reproche en effet les choix stratégiques de la direction pour résorber la baisse du chiffre d’affaires. Notamment la vente des murs du magasin. « Le bailleur n’a pas voulu renégocier son loyer », explique amère Martine Ebersold. La CGT reproche également « la suppression du secteur enfant et le restaurant du 8e étage ou les Strasbourgeois venaient se restaurer et en même temps faire des achats. » Mais aussi la suppression du parking et d’avoir « transformé le magasin en un haut lieu du luxe qui exclut la grande partie de la population Strasbourgeoise. »

Une nouvelle très dure ajoute la CGT alors que « les salariés sont confinés, donc isolés » et ne peuvent pas réagir en cette fin d’année, et « cruelle car certains ont déjà plus de 40 ans d’ancienneté. » Reste aussi à savoir à présent ce qu’adviendra cet immense local commercial de 7.500 m2, planté au cœur de la ville…