Couvre-feu dans le Bas-Rhin : Fermeture totale des bars, fêtes foraines, buvettes et salles de sport

TOUS A LA MAISON La préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, dévoile la mise en œuvre des mesures de couvre-feu dans le Bas-Rhin en vigueur à partir de ce vendredi minuit

Gilles Varela

— 

Illustration. Une terrasse de café place de la cathédrale à Strasbourg. Le 22 octobre 2020.
Illustration. Une terrasse de café place de la cathédrale à Strasbourg. Le 22 octobre 2020. — G. Varela / 20 Minutes

Plus que quelques heures et voilà. Le couvre-feu dans le Bas-Rhin sera mis en place dès ce soir minuit. Pendant six semaines, il sera actif de 21 heures à 6 heures du matin. La préfète Josiane Chevalier a détaillé ce vendredi matin lors d’un point presse les mesures concernant son application. Des mesures prisent pour « se protéger et protéger les autres » car il est vrai que la situation sanitaire se dégrade fortement et rapidement ces derniers jours dans tout le Bas-Rhin.

Comme dans 54 autres départements de l’hexagone, il ne sera donc plus possible, sauf pour motifs dérogatoires indiqués en détail sur le site du gouvernement, de sortir entre 21 heures et 6 heures du matin. Si vous avez prévu de prendre votre voiture pour les vacances afin de vous rendre dans votre résidence secondaire en traversant la France, il n’y a pas de restriction des 100 km mais il vaut « mieux planifier un voyage entre 6 heures et 21 heures » a précisé la préfète. Concernant la frontière avec l’Allemagne, Josiane Chevalier assure qu’aucune fermeture n’est prévue.

Dans la ligne de mire

Principalement touchés par ce couvre-feu, les bars, qui seront totalement fermés tout comme les salles de jeux, les salles de sport (sauf dérogation), les fêtes foraines, les salons, les lieux d’exposition, même la journée. Petite précision, seuls les bars proposant une vraie restauration avec une carte pourront ouvrir dans les mêmes conditions que les restaurants.

Sont interdits les rassemblements festifs et familiaux dans tous les établissements recevant du public. Enfin, pour protéger particulièrement les aînés, le port du masque sera également obligatoire dans et aux abords des cimetières le 1er novembre.

Pour les compétitions sportives, la jauge passe de 5.000 à 1.000 spectateurs et les compétitions seront à huis clos après 21 heures. Les buvettes sont interdites. Concernant les piscines, elles ne font pas partie des fermetures automatiques prévues par le couvre-feu mais celles qui sont couvertes seront fermées jusqu’au 4 décembre. Les salles de sport, celles en milieu fermé, ne seront pas autorisées à ouvrir. En revanche, les stades extérieurs ne seront pas fermés. Les autorités rappellent une fois encore l’importance de respecter les gestes barrières pour contrer la pandémie.