Gilbert Meyer, emblématique maire de Colmar pendant 25 ans, est décédé

DISPARITION Gilbert Meyer a été une grande figure de la droite alsacienne, élu député (RPR puis UMP) de 1993 à 2007

T.G. avec AFP

— 

Gilbert Meyer, en 2009.
Gilbert Meyer, en 2009. — SAUTIER PHILIPPE/SIPA

En Alsace, c’était quelqu’un. Gilbert Meyer, ancien maire emblématique de Colmar et ancien député, est décédé lundi soir à l’âge de 78 ans. Il avait été une figure de la droite locale, édile de la préfecture du Haut-Rhin durant 25 ans, de 1995 à 2020 et député RPR puis UMP élu en 1993, 1997 et 2002.

Lors des dernières élections municipales, en difficulté à l’issue du premier tour mi-mars, il était apparu très fatigué dans les semaines suivantes et avait jeté l’éponge brutalement juste avant le second tour, fin juin. Début mai, le « vieux lion de la Hardt » avait été victime d’un accident vasculaire cérébral et souffrait également d’un cancer.

A l’annonce de son décès, les réactions se sont multipliées. Comme de la part de son ancien adversaire et nouveau maire de Colmar. « Nous partageons tous la douleur de sa famille et la tristesse de ses amis », a écrit sur Twitter Eric Straumann (LR).

« Saluons son œuvre et honorons sa mémoire »

« J’apprends avec tristesse le décès de Gilbert Meyer », a également indiqué dans un communiqué le sénateur centriste du Haut-Rhin et ancien ministre Jean-Marie Bockel. « Je veux d’abord saluer celui qui pendant un quart de siècle fut le maire emblématique de Colmar. Nous avions établi alors une coopération amicale et durable entre nos deux villes », a poursuivi celui qui fut maire de Mulhouse.

« Gilbert avait un caractère très entier et parfois ombrageux mais il était fidèle en amitié, je puis en témoigner. C’est un « géant » de la vie politique alsacienne qui s’en va. Saluons son œuvre et honorons sa mémoire ! », a conclu Jean-Marie Bockel.