La façade de la synagogue de Lingolsheim taguée

— 

Lors d'une ronde, une patrouille de CRS a découvert quatre graffitis sur la synagogue de Lingolsheim, lundi dans la soirée, a-t-on appris hier. Parmi eux : « Assassins » et « Vive démocratie Israël ». Effacés en début de matinée par les services de la CUS, ils ont été tagués à l'aide de peinture noire sur une porte d'entrée du lieu de culte, ainsi que sur la façade. « Ce n'est pas le fait du hasard », a estimé Pierre Levy, représentant local du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Il s'est néanmoins refusé à tout autre commentaire pour le moment, René Gutman, grand rabbin de Strasbourg, ayant appelé hier les 25 000 membres de la communauté israélite bas-rhinoise à jeûner et à prier pour la paix au Proche-Orient. Une plainte aurait néanmoins été déposée pour « dégradation de lieu de culte ». Une enquête a été ouverte pour identifier le ou les auteurs des graffitis. Ils n'auraient accompagné leurs inscriptions d'aucun sigle ou signature. ■P. W.