Strasbourg : Retour vers le futur avec les photomontages d’un passionné d’histoire

HISTOIRE Corentin Meyer, un jeune passionné d’histoire réalise des photomontages pour mettre en perspective Strasbourg pendant la Seconde Guerre mondiale et aujourd’hui

Gilles Varela

— 

L'ancienne douane à Strasbourg. Photomontage.
L'ancienne douane à Strasbourg. Photomontage. — Photomontage Corentin Meyer
  • Un Strasbourgeois, pompier professionnel passionné d’histoire, fait des photomontages avec des images de la Seconde Guerre mondiale dans les rues de Strasbourg « mélangées » avec des photographies actuelles.
  • Plus qu’un hobby, c’est surtout un travail de mémoire qui vise les jeunes.
  • Pour financer le projet d’un livre, en collaboration pour les textes avec l’écrivain, journaliste et historien Richard Seiler, il a lancé une cagnotte en ligne.

Le concept est tout simple mais efficace. Un passionné d’histoire travaille depuis un an sur un projet de livre unique composé essentiellement de photomontages sur la ville de Strasbourg. Le principe ? Rechercher des images de scènes de rue, de bâtiments, de salles historiques, de personnalités dans la ville, prises pendant la guerre de 1939-1945 à Strasbourg (Bas-Rhin), et de les mixer avec des photos actuelles, prises depuis le même angle.

Une idée qui lui est venue presque par hasard. Originaire d’Alsace et pompier professionnel à la caserne Finkwiller, c’est en faisant un « exercice d’entraînement de montée sur la cathédrale » qu’il a tenté de retrouver le point de vue exact d’une photo consultée précédemment aux archives de la ville. Photographie où l’on apercevait un drapeau nazi sur la cathédrale. Une fois la position et l’angle exact identifié, le pompier amoureux d’histoire a saisi son téléphone portable pour reproduire la photo. Puis il s’est mis à l’œuvre sur son ordinateur. C’est avec ce premier photomontage, qui a reçu un accueil « très favorable de ses collègues et sur les réseaux sociaux », que Corentin Meyer a décidé de poursuivre l’aventure.

Un « devoir de mémoire »

Depuis, il a étudié près de 320 photos et reconstitué leur prise de vue. « Des fois je suis obligé de demander à des habitants de me laisser entrer chez eux car c’est de là précisément que la photo a été prise il y a soixante-quinze ans. Le projet les intéresse et ils m’ouvrent facilement leur porte. Je n’ai eu que quelques refus », se félicite le photographe.

L'ancienne synagogue de Strasbourg les Halles.
L'ancienne synagogue de Strasbourg les Halles. - Photomontage Corentin Meyer

Mais bien au-delà d’un « hobby », c’est donc à présent un projet très sérieux, « plus grand » qui le guide. Un devoir de mémoire, que « les plus jeunes puissent se rendre compte de ce que les anciens ont vécu à Strasbourg », mais aussi un hommage à l’histoire de sa famille, touchée comme bien d’autres par la guerre.

Avec la collaboration d’un écrivain historien, Richard Seiler, il travaille déjà sur la maquette de son livre, l’obtention des clichés en haute définition trouvé aux archives de la ville, les textes. Rendez-vous est d’ailleurs déjà pris avec des éditeurs.

La cathédrale de Strasbourg.
La cathédrale de Strasbourg. - Photomontage Corentin Meyer

Cagnotte en ligne

L’historien amateur continue de chercher sur Internet, aux archives de Strasbourg et même auprès des archives de l’armée à Paris, des clichés uniques, inédits, qui auraient de l’intérêt pour ses photomontages. Pour réunir les fonds nécessaires, il a d’ailleurs lancé une cagnotte en ligne.

Le jeune photographe amateur est d’ailleurs également preneur si vous avez des photographies inédites (libres de droits) prises par des Strasbourgeois en 39-45 dans la ville, notamment de la 2e DB. En attendant, le pompier historien pense déjà à d’autres projets de photomontages… pendant ses temps de repos.