Condamnation de Volvo confirmée

- ©2008 20 minutes

— 

Même jugement qu'en première instance dans le drame de Wasselonne. Poursuivi pour homicides et blessures involontaires, Volvo devra verser 200 000 eur d'amende. Les juges ont conclu à une défaillance « indiscutable » du système d'assistance au freinage d'une 850 TDI de la marque, impliquée dans l'accident mortel du 17 juin 1999 à Wasselonne. Deux enfants y avaient trouvé la mort et un troisième avait été grièvement blessé. Les victimes avaient été fauchées sur un trottoir après la perte de contrôle du véhicule par sa conductrice au bas d'une descente. La Cour a estimé que Volvo connaissait les problèmes affectant un connecteur du circuit d'assistance au freinage « dès mars 1996 » mais n'a pas organisé de campagne de rappel des voitures, jugeant que l'assistance au freinage relevait du « confort du conducteur ». Catherine Kohtz, qui se trouvait au volant, a de nouveau été condamnée à six mois de prison avec sursis, un an de suspension de permis et 300 eur d'amende pour défaut de maîtrise du véhicule.

L. M.