Une fête des lumières dans la tradition

Philippe Wendling - ©2008 20 minutes

— 

Eclairage sur une tradition. Pour la communauté juive, le mois de décembre est marqué par 'Hanouccah, la fête des lumières. Célébrée durant huit jours, par l'allumage de bougies, elle débute dimanche. Commémorant la victoire du peuple juif sur les armées du roi de Syrie, il y a 2 100 ans, « 'Hanouccah a une dimension plus familiale et spirituelle que religieuse, estime Mendel Samama, porte-parole local du Beth Loubavitch. Il s'agit de fédérer tout le monde autour d'une lumière en cette période sombre. » Une raison pour laquelle son mouvement organise l'allumage d'un chandelier géant, lundi à 18 h place de Bordeaux. Les participants recevront des beignets, symbole de l'huile ayant permis d'alimenter pendant huit jours le candélabre du temple de Jérusalem.

Ouvert à tous, précise Mendel Samama, le rendez-vous vise aussi à « démontrer que le judaïsme n'est pas une religion fermée. Et ainsi, de lutter contre l'antisémitisme par l'éducation et le partage. » Une dimension importante pour la communauté israélite et ses quelque « 15 000 membres à Strasbourg et dans sa région. C'est une des plus anciennes de France. Elle a su s'ancrer dans les valeurs alsaciennes, tout en préservant ses traditions. »