Bas-Rhin : Le département placé à son tour en alerte sécheresse

ENVIRONNEMENT La préfecture a instauré des mesures de préservation de la ressource en eau

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration sur la sécheresse.
Illustration sur la sécheresse. — M.Libert / 20 Minutes
  • Le Bas-Rhin a dépassé le seuil d’alerte sécheresse ce jeudi.
  • Des mesures d’économie de l’eau ont été décrétées par la préfecture.
  • C’est globalement tout le nord-est de la France qui est impacté, selon Météo-France.

A son tour, le Bas-Rhin a dépassé le seuil d’alerte à la sécheresse, a annoncé ce jeudi la préfecture du département. Des mesures pour économiser l’eau ont été prises alors que Météo-France souligne l’état « extrêmement sec » des sols dans le nord-est du pays.

« La faiblesse des précipitations dans le département depuis le mois de mars a entraîné une sécheresse des sols » et « malgré les récentes précipitations, le niveau et le débit des cours d’eau continuent de baisser », souligne la préfecture dans un communiqué.

Des sols « extrêmement secs » dans la moitié nord-est du pays

Remplissage des piscines privées, lavage des voitures hors des stations professionnelles et arrosage des espaces verts entre 10h et 18h sont désormais interdits dans le département alsacien.

Vendredi dernier, deux autres départements du quart nord-est de la France, la Moselle et le Doubs, avaient déjà franchi le seuil d’alerte à la sécheresse. La semaine précédente, la préfecture de Meurthe-et-Moselle avait pris un arrêté limitant les usages de l’eau dans deux zones du département.

Selon Météo-France, d’avril à juin, « les sols se sont nettement asséchés sur une large moitié nord et est du pays » et, « de la Haute-Normandie aux Hauts-de-France et jusqu’au Grand-Est, en Côte d’Or et dans l’Orne, les sols sont extrêmement secs ».

« Les précipitations des deux premières décades de juillet 2020 sont très inférieures aux normales (1981-2010) pour cette période avec 10,2 mm en moyenne sur la France entre le 1er et le 20 juillet 2020, valeur la plus faible sur ces deux décades depuis 1959 (où la moyenne était de 11,0 mm) », note également Météo-France.