Déconfinement à Strasbourg : Les bonnes idées sont les bienvenues sur le site participatif de la ville

PARTICIPATION CITOYENNE La ville de Strasbourg profite de sa plateforme en ligne citoyenne pour recueillir les suggestions et les bonnes idées des habitants en vue d’éviter une deuxième vague du Codid-19

Gilles Varela
— 
Illustration. Gestes barrière, distanciation sociale, COVID-19 Coronavirus, Deconfinement
Illustration. Gestes barrière, distanciation sociale, COVID-19 Coronavirus, Deconfinement — SYSPEO/SIPA
  • La ville de Strasbourg met en ligne sur sa plateforme participative un questionnaire pour imaginer un meilleur déconfinement.
  • L’exécutif assure qu’il tient compte des changements demandés et des remarques.
  • Outre la mise en place prochainement de certaines mesures proposées par les participants, le résultat de cette concertation sera présenté au conseil consultatif de sortie de crise, présidé par le prix Nobel de médecine Jules Hoffmann.

Des personnes sans masques vous énervent ? Les masques jetés à même le sol vous révulsent ? Vous avez des idées pour aider les plus fragiles ? C’est pour répondre aux préoccupations des Strasbourgeois et capter les bonnes intentions que la ville a décidé de se servir de son site de participation citoyenne en ligne. Objectif, recueillir les bonnes idées, les bonnes volontés et dégager une tendance.

Des questions ouvertes

Près de 150 Strasbourgeois ont déjà répondu au questionnaire. L’expérience initialement ouverte jusqu’au 21 mai est même repoussée jusqu’au 25 mai. Et « c’est très lu » par l’exécutif assure Chantal Cutajar, adjointe au maire en charge de la démocratie locale et de la politique de concertation. « Des solutions concrètes vont rapidement mises en place », assure l’élue. Mais déjà on peut lire combien les inquiétudes concernant la protection des gens à la rue, la non-utilisation des masques ou bien encore le non-respect des gestes barrières tiennent le haut du pavé pour éviter une deuxième vague de Covid-19.

Initialement prévue pour accueillir les pétitions en lignes et les soumettre, selon le succès rencontré, en conseil municipal, la plateforme participative propose cette fois un questionnaire avec huit questions.

Ces propositions remonteront également aux oreilles du conseil consultatif de sortie de crise, formé autour de Roland Ries et présidé par Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine. Car l’idée est d’aider (et donc de faire accepter par le plus grand nombre) une réforme en profondeur des modes de vie, « la manière de vivre la ville ».

Une partie des questions interroge également sur les priorités budgétaires, car la crise du Covid-19 a déjà « mis sous tension les finances locales, explique Chantal Cutajar. Fin avril, l’impact global sur le budget municipal a atteint près de 10 millions d’euros. » Et l’élue prévient : « Le budget supplémentaire 2020 sera fortement impacté et il faudra prendre des décisions budgétaires pour rééquilibrer les finances de la ville ». A savoir maintenant quelle équipe municipale héritera du cadeau… Cela dépendra de la date du second tour des élections municipales.