Coronavirus en Alsace : Quatre personnes interpellées pour un service de livraison de drogue à domicile

RÉSEAU(X) La police a mis un terme à un trafic de drogue organisé à Strasbourg pour profiter du confinement lié au coronavirus, via Snapchat

Charles Montmasson

— 

Les enquêteurs ont retrouvé 35.000 € en liquide et des stupéfiants.
Les enquêteurs ont retrouvé 35.000 € en liquide et des stupéfiants. — Sûreté départementale du Bas-Rhin
  • Trois hommes et une femme ont été interpellés dans la région de Strasbourg pour un trafic de stupéfiants avec des livraisons dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Moselle.
  • 35.000 euros en espèces ont été retrouvés par les policiers, ainsi que de la cocaïne, de l'ecstasy et du cannabis.
  • Les trafiquants se faisaient connaître de leurs clients par des messages sur Snapchat.

Un donneur d’ordre, son second, un livreur et une conductrice. Début mai, les policiers de la sûreté départementale du Bas-Rhin ont arrêté quatre personnes suspectées d’être associées à ce qui s’apparente à un service de livraison de drogue à domicile. Depuis la mi-avril, c’est-à-dire depuis le début du confinement, ces dernières proposaient depuis Strasbourg leur marchandise sur la messagerie Snapchat, avec les tarifs, à des personnes qui ne pouvaient plus se déplacer pour se fournir en stupéfiants.

Alertés, les policiers ont récupéré certains messages et mis en place une surveillance. Pendant deux jours, les enquêteurs ont suivi la voiture des suspects sur plus de 500 km, sur les routes du Bas-Rhin, du Haut-Rhin, et de communes limitrophes de Moselle. A chaque fois, le livreur prévenait au dernier moment le client de sa venue, via Snapchat, et ils décidaient ensemble du lieu de livraison.

35.000 euros en espèces

La conductrice du véhicule et le livreur ont été interpellés à Matzenheim, en compagnie d’une cliente. Le donneur d’ordre et un individu qui l’avait assisté ont été arrêtés chez eux, dans la banlieue ouest de Strasbourg. Au total, les enquêteurs ont retrouvé 35.000 euros en espèces, 1,1 kg de résine de cannabis, plus de 50 sachets d’ecstasy et plus de 30 g de cocaïne.

La conductrice, âgée d’une quarantaine d’années, et les trois autres suspects, entre 27 et 29 ans, ont été incarcérés. Parmi eux, deux hommes sont connus de la justice, dont l’un pour trafic. La cliente qui avait également été arrêtée a été remise en liberté.