Coronavirus à Strasbourg : Une « course contre la montre » pour livrer les masques

SANTÉ La moitié des habitants de l’eurométropole recevra un masque le 12 ou 13 mai, l’autre moitié la semaine suivante

Charles Montmasson

— 

Des masques en tissu 
 (photo d'illustration).
Des masques en tissu (photo d'illustration). — CHAMUSSY/SIPA
  • L’eurométropole de Strasbourg coordonne la livraison de deux masques en tissu pour chacun de ses plus 500.000 habitants
  • Un masque sera livré au plus tard le 20 mai, l’autre à la fin du mois.
  • L’un des masques est payé par le département du Bas-Rhin. L’autre est payé à moitié par l’eurométropole et par la commune.

« Nous avons tout fait pour que les masques soient présents le 11 mai dans la boîte aux lettres de nos concitoyens. » Président (PS) de l’eurométropole de Strasbourg, Robert Herrmann regrette que la livraison par les fournisseurs, « promise dans des délais meilleurs » ait été retardée. Avec la reprise partielle des activités, à partir de lundi, cette distribution de masques aux habitants relève selon lui « d’une course contre la montre ».

« La décision de porter des masques dans l’espace public a été tardive, générant une saturation du marché et une inflation », justifie Robert Herrmann, qui recommande le port du masque dans les transports, dans l’espace public et dans les commerces pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

La liste de la taxe d’habitation

Chaque habitant doit recevoir deux masques en tissus, lavables au moins 30 fois. L’un est payé par le département du Bas-Rhin, l’autre est payé à moitié par la commune et par l’eurométropole. La livraison du premier masque se fera en deux temps, entre le 11 mai et le 20 mai. Le second masque est attendu pour la fin du mois.

Dans les plus grandes communes, comme Strasbourg et Schiltigheim, la distribution se fera par la poste. Mis sous pli le lundi 11 mai, un premier masque arrivera dans les boîtes aux lettres le mardi ou le mercredi pour la moitié des habitants. Pour l’autre moitié, il faudra attendre le mardi ou le mercredi suivant. La liste des destinataires est établie sur la base du fichier de la taxe d’habitation, la répartition des habitants en deux envois étant faite de manière « aléatoire ».

Du porte-à-porte dans les petites communes

« Les plus petites communes privilégient le porte à porte, décrit Pierre Laplane, directeur général des services de l’eurométropole. Nous leur remettrons le 7 mai (ce jeudi) une dotation, correspondant là aussi à la moitié des masques. » Avant une distribution aux habitants, probablement en début de semaine prochaine.

« Le fichier de la taxe d’habitation couvre environ 90 % des habitants », explique le directeur général des services. Les autres pourront demander leurs masques via leur commune ou le site de l’eurométropole. Une livraison est prévue pour les Ehpad, les résidences universitaires et des personnes en difficulté, via les gestionnaires de structure et des associations.

La fourniture de masques aux habitants sera à l’ordre du jour du prochain conseil de l’eurométropole, jeudi. Une séance exclusivement consacrée à la crise sanitaire et à ses conséquences, comme l'a été celle du conseil municipal de Strasbourg, lundi.