Coronavirus à Strasbourg : Le Parlement européen transformé en centre de dépistage

SOLIDARITÉ Alors que le travail parlementaire continue à Bruxelles, le siège français du Parlement européen sera utilisé pour lutter contre l’épidémie.

C.Mo. avec AFP

— 

Le siège du Parlement européen, à Strasbourg.
Le siège du Parlement européen, à Strasbourg. — FREDERICK FLORIN / AFP

« Nous avons rendu possible avec le président David Sassoli que le Parlement européen fasse de ses bâtiments strasbourgeois, le temps de la crise, un centre de dépistage et un centre de consultations Covid-19 », a déclaré la secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Amélie de Montchalin aux DNA. Cela « devrait prendre forme ces prochains jours » en lien avec la préfecture du Bas-Rhin et la ville de Strasbourg, a-t-elle ajouté.

Le président du Parlement européen, l’Italien David Sassoli, avait déclaré jeudi avoir « mis à la disposition des autorités de Bruxelles notre propre centre de soins aux patients et une flotte de 100 véhicules », et être « prêt à faire de même pour nos centres au Luxembourg et à Strasbourg s’ils en ont besoin ».

Les deux dernières plénières ont eu lieu à Bruxelles

Si le travail parlementaire se fait pour beaucoup à Bruxelles, le siège du Parlement européen, inscrit dans les traités de l’UE, se situe à Strasbourg, mais les parlementaires ne s’y retrouvent que pour leurs sessions plénières, une semaine par mois. Celles de mars et d’avril n’ont exceptionnellement pas eu lieu à Strasbourg en raison de l’épidémie de coronavirus, qui touche particulièrement l’Alsace.