Coronavirus en Alsace : Des malades seront évacués de Strasbourg et Mulhouse en TGV médicalisé

SANTÉ Le ministre de la Santé a annoncé l’évacuation de 30 malades du Covid-19 dans un TGV médicalisé, mercredi, au départ de l’Alsace. Vingt seront transférés en Pays-de-la-Loire

F.B. et C.Mo (avec AFP)

— 

Trente patients doivent être transférés à bord d'un TGV spécial (illustration).
Trente patients doivent être transférés à bord d'un TGV spécial (illustration). — ALLILI MOURAD/SIPA

« Je vous annonce que, demain, un TGV médicalisé, une première en Europe, transportera 30 malades de Strasbourg et Mulhouse vers des territoires où il y a de la place. Il y a de la place dans certains territoires », a annoncé mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran, à l’Assemblée nationale.

En parallèle, l'agence régionale de santé (ARS) des Pays-de-la-Loire a annoncé que 20 patients arriveront jeudi, par ce même train, à Nantes, Angers et Le Mans où ils seront hospitalisés. « Nos confrères du Grand Est font un travail formidable. Nous devons les aider », justifie Jean-Jacques Coiplet, directeur de l'ARS des Pays-de-la-Loire. Cette région est, pour le moment, la moins touchée des régions de France métropolitaine.

Plusieurs patients déjà transférés

Déjà, mercredi dernier, six patients avaient été transportés par avion militaire médicalisé depuis l'Alscace vers des hôpitaux de Marseille et Toulon. Samedi, six personnes supplémentaires avaient été évacuées vers Bordeaux, tandis que six autres malades ont été évacués mardi vers la Bretagne.

Le Grand Est durement touché

Dans le même temps, plusieurs patients ont été transférés vers l'Allemagne et la Suisse) afin de soulager les hôpitaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, premier foyer de contamination en France, actuellement proches de la saturation.

Selon les chiffres publiés lundi soir par les autorités sanitaires, 335 personnes ont succombé du coronavirus dans la région Grand Est. C'est plus d'un tiers des morts dénombrés en France, où le Covid-19 a fait 860 morts. Dans les dix départements du Grand Est, 526 personnes étaient par ailleurs en réanimation.