Strasbourg : « Je ne voulais pas aller en cours », un lycéen reconnaît être à l'origine d'une fausse alerte à la bombe

FAITS DIVERS L'adolescent a reconnu être à l'origine de l'évacuation du lycée Le Corbusier d'Illkirch-Graffenstaden, mercredi

T.G.

— 

Le lycée Le Corbusier, à Illkirch-Graffenstaden.
Le lycée Le Corbusier, à Illkirch-Graffenstaden. — Capture d'écran Google Street View

Le jeune homme n’a pas mis longtemps à être démasqué. A peine quelques heures après avoir lancé une fausse alerte à la bombe mercredi matin au lycée Le Corbusier d’Illkirch-Graffenstaden, à côté de Strasbourg, un adolescent de 17 ans a été interpellé le soir. Placé en garde à vue, il a reconnu les faits.

« Je ne voulais pas aller en cours et voir l’intervention de la police », s’est justifié le mis en cause, qui avait appelé avec le téléphone d’un de ses amis. Il sera convoqué devant la justice « en avril » dixit une source policière.

Le prévenu risque jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende pour avoir communiqué « une fausse information faisant croire à un sinistre et de nature à provoquer l’intervention inutile des secours ».