Bas-Rhin: «C'est du bon sens», six routes du département repassent à 90 Km/h

SECURITE ROUTIERE Malgré un avis défavorable de la commission départementale de la sécurité routière, le président du département du Bas-Rhin Frédéric Bierry relève six sections de route à 90 km/h

Gilles Varela

— 

Rétablissement du 90 Km/h sur la RD 1420 à hauteur de Heligenberg (Bas-Rhin) le 4 mars 2020.
Rétablissement du 90 Km/h sur la RD 1420 à hauteur de Heligenberg (Bas-Rhin) le 4 mars 2020. — G. Varela / 20 Minutes
  • Frédéric Bierry, président du département du Bas-Rhin, fait repasser six routes départementales limitées depuis deux ans à 80 KM/h, à 90 Km/h.
  • Une décision prise au lendemain d’un avis pourtant défavorable de la commission départementale de la sécurité routière, un avis qui n’est pas incitatif.
  • Comme d’autres départements qui ont pris la même décision, il s’agirait « d’une mesure de bon sens » répondant à une attente d’usagers de la route.

Il n’a pas attendu longtemps. A peine émit l’avis défavorable de la commission départementale de la sécurité routière sur le retour aux 90 Km/h, que l’on pouvait apercevoir mercredi le président du département du Bas-Rhin, Frédéric Bierry… sur le bord de la RD 1420, panneau en main. Objectif, revenir, « comme la loi le lui autorise » insiste l’élu, sur la limitation de vitesse baissée il y a deux ans à 80 km/h. Comme sur l’ensemble des routes départementales bidirectionnelles de France. Une mesure prise par le gouvernement « sans discernement et transversalement », martèle Frédéric Bierry. Exit donc les 80 km/h controversés sur cette section de route à hauteur de Heiligenberg. Tout comme sur six autres sections de routes Bas-Rhinoises (voir encadré), soit un total de 54 km représentant 1,5 % sur l’ensemble du réseau routier géré par le département.

« C’était une évidence et c’est une décision raisonnée, explique Frédéric Bierry. On n’est pas des fous furieux, la sécurité est bien évidemment un enjeu majeur et je peux comprendre l’inquiétude de certaines personnes. » Mais pour l’élu, d’autres moyens existent. « Si aujourd’hui on veut véritablement s’attaquer aux causes des accidents, on peut par exemple retirer immédiatement le permis aux gens qui téléphonent au volant. Là il y aurait une véritable portée, un vrai enjeu de sécurité. Pourquoi n’y a-t-il pas des mesures fortes ? » s’interroge Frédéric Bierry.

Pourtant, le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents, rappelle lsur son site la délégation de la Sécurité routière du minsitère est celui des routes à double sens, sans séparateur central (55 % de la mortalité routière).

Des statistiques qui ne semblent pas effrayer les automobilistes qui circulent sur la RD1420 : à la vue du nouveau panneau 90 Km/h, nombreux sourient, pointent le pouce en l’air où lâchent quelques klaxons. Pas un ne s’arrête, trop pressé. Car les sections, qui vont repasser à 90 km/h, sont des « routes express ». « Configurées pour cette vitesse, où il n’y a pas de vélos, de piétons, d’engins agricoles », précise Frédéric Bierry… « On ne prend pas de risque, on sait aujourd’hui, selon une étude que nous avons faite sur ces portions de route précises, que le 80 km/h n’ont pas réduit les accidents, au contraire. On fait les choses sérieusement », ajoute l’élu qui reconnaît cependant comprendre l’inquiétude de certaines associations. « C’est une mesure qui m’apparaît répondre aux attentes de mes concitoyens, sans les mettre en danger. A 80 km/h, les automobilistes sont parfois moins attentifs, ils utilisent leur téléphone, sont distraits par le paysage et cela devient accidentogène. »

Rétablissement du 90 Km/h sur la RD 1420 à hauteur de Heligenberg (Bas-Rhin) le 4 mars 2020.
Rétablissement du 90 Km/h sur la RD 1420 à hauteur de Heligenberg (Bas-Rhin) le 4 mars 2020. - G. Varela / 20 Minutes

A l’avenir, les études d’accidentologie sur ces portions de route vont continuer d’être menées et le département « fera des réajustements si nécessaire », assure Frédéric Bierry. Et si d’autres conseillers départementaux de cantons le souhaitent, il y aura d’autres portions de route qui repasseront à 90 Km/h. « On étudiera cas par cas avec les élus du territoire, et on pourra encore modifier certaines portions de route pour celles où cela aurait du sens. Là on a pris celles qui étaient évidentes. »

Pour l’instant, la nouvelle signalisation est en cours d’installation, pour un coût de 12.000 euros et les radars vont être réglés en conséquence.

Les six sections de routes concernées par le retour aux 90 km/h dans le Bas-Rhin sont :

La RD2 entre l’autoroute A35 et la frontière allemande.

La RD4 entre l’autoroute A35 et la frontière allemande.

La RD263 entre la RD264 et la RD34.

La RD1062, déviation de Niederbronn entre les carrefours de la RD662 au sud et nord.

La RD1404, déviation de Saverne entre la RD1004 et l’autoroute A4.

La RD1420 entre l’autoroute A352 et Schirmeck.