Bas-Rhin : Baisse du nombre d'accidents en 2019 mais pas du nombre de morts

SECURITE ROUTIERE A l’occasion des vœux à la presse, le préfet du Bas-Rhin Jean-Luc Marx a dévoilé les chiffres de la sécurité routière pour l’année 2019 dans le département. Seniors, cyclistes et piétons sont touchés

Gilles Varela

— 

Illustration voiture, cycliste, police. Strasbourg le 23 septembre 2015.
Illustration voiture, cycliste, police. Strasbourg le 23 septembre 2015. — G. Varela / 20 Minutes
  • Les chiffres de la Sécurité routière pour l’année 2019 dans le Bas-Rhin viennent d’être dévoilés. S’il y a moins d’accidents, on compte en revanche exactement le même nombre de décès que l’année précédente.
  • Les seniors sont particulièrement touchés, et l’on constate une augmentation d’accidents chez les cyclistes et les piétons.

 

Les chiffres de la Sécurité routière dans  le Bas-Rhin pour l’année 2019 pourraient presque passer pour une bonne nouvelle, mais à y regarder de plus près, pas tant que ça. Si le nombre d’accidents est en baisse dans le département, -10 % selon des chiffres communiqués par le préfet Jean-Luc Marx, tout comme le nombre de blessés (-12 %), le nombre de personnes tuées sur les routes est identique à 2018. Soit 42 personnes. Conclusion : les accidents sont moins nombreux mais plus graves. En cause, selon la préfecture, le facteur vitesse excessive ou inadaptée. De fait, les contrôles vitesse vont être renforcés, prévient-on.

Parmi les victimes, on trouve de nombreux seniors. Une tendance ces dernières années qui s’est confirmée en 2019. Les plus de 65 ans représentent un décès sur trois. Pour être précis, 14 décès contre sept l’année dernière. Et sur l’ensemble des accidents, la responsabilité présumée du conducteur senior est engagée dans quasiment la moitié des cas, ajoute encore la préfecture. Aussi, les stages de remise à niveau à destination des plus de 65 ans vont être multipliés en 2020.

Cyclistes et piétons, attention

Mauvaise nouvelle également pour les piétons et les cyclistes avec un nombre de tués dans un accident de la circulation au plus haut depuis 10 ans. Cela représente huit piétons et six cyclistes. Côté deux-roues, c’est un peu mieux avec un recul pour la première fois depuis trois ans : sept décès en 2019 contre 14 en 2018.

Le non-respect des règles de la route, comme les refus de priorités, et l’absence d’équipements de sécurité, notamment de visibilité pour les piétons et les cyclistes, restent, précise la préfecture, les principales causes des accidents des usagers vulnérables.

Au menu donc de l’année 2020, pour tous les usagers de la route, de la prévention, des actions pédagogiques expérimentales de type « alternative à la sanction », sensibilisation des professionnels de la route dans les entreprises… Mais aussi de la répression avec le déploiement des radars tourelle, en priorité pour remplacer les radars fixes détruits. Des installations lancées pour moitié en fin d’année 2019 et qui vont être déployées cette année dans l’agglomération de Strasbourg et d’Erstein.