Strasbourg : Une halle ouverte au grand public pour sortir de l'ambiguïté au marché-gare

COMMERCE Les particuliers ne pourront plus accéder à la partie réservée au commerce de gros au marché-gare de Strasbourg

Nils Wilcke
— 
Le projet de halle pour le marché gare de Strasbourg
Le projet de halle pour le marché gare de Strasbourg — Document remis
  • Le marché-gare de Strasbourg va accueillir prochainement une halle dédiée à la vente aux particuliers.
  • Cette installation devrait logiquement sonner le glas de l’accueil des particuliers dans la partie du marché réservée aux commerçants (boutiques et non-sédentaires) et aux restaurateurs (privés et collectifs).
  • Que pensent les grossistes de ce projet ? Pas forcément du bien. 20 Minutes a posé la question à deux d’entre eux.

C’est la fin d’une époque au marché-gare de Strasbourg. Jusqu’ici réservé au commerce de gros, le marché va accueillir une halle dédiée à la vente aux particuliers. La première pierre de ce nouveau bâtiment, dont la surface devrait faire un peu moins de 1000 m2, a été posée ce mercredi.

Cette installation devrait logiquement sonner le glas de l’accueil des particuliers dans la partie du marché réservée aux commerçants (boutiques et non-sédentaires) et aux restaurateurs (privés et collectifs). L’endroit, ouvert de 4h30 à 11h, du lundi au samedi, est en effet connu des amateurs de bonne bouffe de la région. En toute discrétion, il suffit de poser sa voiture sur le parking pour faire ses courses directement auprès d’enseignes comme les fromages Tourrette, le grossiste alimentaire Soprolux… à des prix très intéressants.

« Ce marché va permettre de sortir de l’ambiguïté »

Une sorte de « marché parallèle » s’est ainsi mis en place, créant « une concurrence déloyale » pour les commerçants du centre-ville, explique à 20 Minutes l’un d’entre eux. La ville de Strasbourg avait bien tenté de diminuer son attractivité il y a quatre ans en mettant en place un système de péage au moment des fêtes. Mais l’expérimentation avait tourné court. « Désormais, ce nouveau marché va permettre de sortir de l’ambiguïté », se félicite Serge Oehler, adjoint au maire du quartier de Cronenbourg.

A entendre les élus et les responsables de Samins (société d’aménagement du marché d’intérêt national de Strasbourg), cette halle permettrait de « libérer le marché de gros ». Et aux Strasbourgeois de profiter de produits de qualité à bon prix. Mais selon nos informations, cette ouverture prochaine aurait également des motifs plus financiers. Il ferait suite au départ des entrepôts Auchan. Un gros client représentant une perte de chiffre d’affaires importante pour Samins. Qui aurait alors cherché une solution de repli, confie à 20 Minutes une source proche du dossier.

« Nous, on voulait que ça reste comme avant »

Une information qui n’a pas été communiquée lors de la cérémonie organisée ce mercredi. « Oui, quand Auchan nous a prévenus, on a eu une réflexion sur l’avenir de cet espace, confirme Stéphane Babilotte, directeur général de la Samins. Mais il n’y a pas de lien direct de cause à effet. Nous avons privilégié une destination de commerce de gros à ces entrepôts et engageons une opération de rénovation ».

Que pensent les grossistes de cette halle couverte ? Pas forcément du bien. « Dans la mesure où notre clientèle venaient dans notre boutique, ce projet ne correspondait pas à ce que l’on voulait. Nous, on voulait que ça reste comme avant », affirme Marius Peuron, patron de Soprolux. Il n’empêche, face à la fermeture du marché gare aux particuliers, ce grossiste de produits alimentaires haut de gamme a réservé son box. « On est contraints et forcés, s’agace l’un de ses confrères sous couvert d’anonymat. Nous allons devoir embaucher du personnel et payer la location. »

Cette installation est aussi une première en France, selon les promoteurs du projet. « La création d’un lien entre le marché de gros et le marché de particuliers est une nouveauté », indique Laurent Auguste, le directeur général du groupe Géraud, qui investit 1,5 million d’euros pour livrer le projet. Il devrait accueillir au total une vingtaine de commerçants et quelques producteurs locaux.