Strasbourg : On a assisté au procès de Drago Malefoy, l’un des plus grands ennemis d’Harry Potter

FICTION Harry Potter en personne a témoigné

Thibaut Gagnepain
— 
Le professeur McGonagall a témoigné contre Drago Malefoy.
Le professeur McGonagall a témoigné contre Drago Malefoy. — T. Gagnepain / 20 Minutes
  • L’école des jeunes orateurs, une association en lien avec Science Po Strasbourg, avait organisé mercredi le procès fictif de Drago Malefoy, l’un des plus grands ennemis d’Harry Potter.
  • Ce procès avait lieu à la salle des assises du tribunal de grande instance de Strasbourg.
  • Quelle peine a été requise ? L’accusé a-t-il été envoyé à Azkaban, la prison des sorciers ? On a assisté à l’audience.

La salle des assises du tribunal de grande instance de Strasbourg était comble. Plus de 150 personnes s’étaient pressées mercredi soir pour l’événement : le procès (fictif) de Drago Malefoy ! L’un des plus grands ennemis d’ Harry Potter était jugé avec la complicité de l’Ecole des jeunes orateurs.

L’association, en lien avec Sciences Po Strasbourg, avait vu grand. Une (vraie) avocate dirigeait l’audience, Maître Lucie Laux, et des jurys populaires avaient été tirés au sort dans le public. Devant eux, l’accusation et la défense se sont fait face pendant près de deux heures avec certains témoignages poignants.

Comme celui d’Harry Potter himself. « Drago est un bourreau libre, punissez-le ! C’était un assassin, un lâche », a lancé le sorcier à la célèbre cicatrice. « En le condamnant, vous envoyez un monstre là où il doit être : en cage », a appuyé Ron Weasley, incarné par un élève à la chevelure… rousse. Comme dans les ouvrages de J. K. Rowling.

De l’autre côté, l’ancienne professeur de Drago Malefoy à Poudlard, Dolores Ombrage, a fait forte impression. D’abord grâce à son joli jeu d’actrice mais aussi son argument choc : « Ce n’était qu’un enfant… » Le prévenu a lui aussi pu plaider sa cause (« J’ai eu une enfance compliquée ») après que sa mère, Narcissa, a regretté un héritage familial « trop lourd » à assumer. « C’est le coupable idéal », l’a encore défendu son avocate.

Ces propos n’ont visiblement pas ému le procureur. Il a requis une peine de prison à perpétuité à la prison d’Azkaban. Le verdict a été plus clément. Drago Malefoy a été condamné à une « privation de magie pendant un an ». Sans baguette et sans balai.