RC Strasbourg : Le Roy et Proisy condamnés en appel pour les procès frauduleux de la fin des années 1990

JUSTICE Le procès en appel a confirmé la peine de l'ancien manager Claude Le Roy et allégé celle de l'ancien président Patrick Proisy

T.G.

— 

Claude Le Roy en 2013. Il est actuellement sélectionneur du Togo.
Claude Le Roy en 2013. Il est actuellement sélectionneur du Togo. — JEFFROY GUY/SIPA

Fausses factures, rétrocommissions… Le procès en appel de l’affaire dite des transferts frauduleux du RC Strasbourg s’était déroulé mi-septembre à Colmar. Ce mercredi, les peines sont tombées, rapportent les Dernières Nouvelles d'Alsace.

La plus lourde sanction a touché un ancien responsable financier d’IMG-Mc Cormack UK, Peter Griffiths. Il a écopé de six mois de prison avec sursis. La même peine a été prononcée à l’encontre de Patrick Proisy, l’ancien président (1997-2003) du club de football alsacien. C’est moins qu’en première instance en 2016 quand le dirigeant avait été condamné à dix mois de prison avec sursis, ainsi que 25.000 euros d’amende. Il a néanmoins été reconnu coupable d’usage et complicité de faux dans le cadre des transferts de Peggy Luyindula et Per Pedersen.

Autre acteur important du Racing à la fin des années 1990, l’ex-manager Claude Le Roy (1998-2000) a écopé de la même peine en appel qu’en première instance. Soit 15.000 euros d’amende pour usage et complicité de faux.