Marché de Noël de Strasbourg : Un an après l’attentat, la foule devrait encore être au rendez-vous

EVENEMENT Réservations à la hausse, voyagistes et guides complets... . Le « Christkindelsmärik » devrait encore accueillir près de deux millions de visiteurs

Thibaut Gagnepain

— 

Strasbourg le 26 novembre 2017. Illustrations marché de Noël.
Strasbourg le 26 novembre 2017. Illustrations marché de Noël. — G. Varela / 20 Minutes
  • Le marché de Noël de Strasbourg est inauguré vendredi.
  • Près d’un an après l’attentat du 11 décembre, sera-t-il toujours aussi fréquenté ? Nous avons posé la question aux professionnels du secteur.
  • Les réservations sont à la hausse dans les hôtels, les voyagistes n’ont pas senti de baisse. Le marché de Noël de Strasbourg pourrait encore accueillir près de deux millions de visiteurs cette année.

Les chalets sont arrivés, le grand sapin est décoré et les illuminations ne demandent plus qu’à briller. Le marché de Noël de Strasbourg approche et sera inauguré vendredi, place Kléber. Devant la foule des grands jours ? Plusieurs indicateurs portent à le croire. Le « Christkindelsmärik », qui va durer jusqu’au 30 décembre, devrait encore flirter avec les deux millions de visiteurs enregistrés en 2018. L' attentat de l'an dernier ne semble pas freiner les curieux.

« Les clients français me demandent encore où ça s’est passé mais pas les autres touristes », explique Denise Gonel, guide conférencière « depuis dix ans » dans la capitale alsacienne. « Pour les anglophones, je n’ai pas senti le moindre impact. Mes collègues qui s’occupent des germanophones non plus. On est booké de partout, on a même souvent des doublons qu’on est obligé de se répartir entre nous. »

« Ce qui nous inquiète, c’est surtout la grève du 5 décembre »

Du côté des hôteliers, le ressenti est le même. Ce mois de décembre, le meilleur de la saison avec août, s’annonce une nouvelle fois très rentable. L’an passé, près de 320.00 nuitées avaient été enregistrées sur le territoire de l’Eurométropole, en légère hausse (+0,6 %) par rapport à l’année précédente selon l’agence régionale du tourisme du Grand Est.

« Le portefeuille de réservation est encore supérieur aux années antérieures, confirme Véronique Siegel, membre du bureau du Groupement des hôteliers restaurants et débitants du Bas-Rhin (UMIH 67). On devrait être au-dessus des 90 % de taux de remplissage dans le centre-ville si tout se passe bien. Ce qui nous inquiète, c’est surtout la grève du 5 décembre, elle pourrait durer et nous faire mal. »

« Les questions des touristes concernent plutôt les "gilets jaunes" et les grèves », confirme-t-on du côté de l’Office de tourisme de Strasbourg et sa région, en avouant quand même une petite baisse. Celle des réservations de visites guidées. « On est à -30 % par rapport à 2018 mais beaucoup se font en dernière minute donc on ne panique pas. Je peux vous assurer qu’on ne chôme pas ! »

« Le marché de Noël de Strasbourg fait toujours rêver »

Les voyagistes non plus. « On a encore eu beaucoup de demandes. En taux de concrétisation, ça va être à peu près comme l’an dernier », explique-t-on chez Transgallia, une entreprise basée dans la région de Troyes qui a prévu d’envoyer « 7 à 8 cars pleins » pour le « Christkindelsmärik ».

Chez un des concurrents, LK Voyages, une nouvelle offre a été lancée. « Elle sera prête l’an prochain et s’adressera surtout à une clientèle internationale », révèle-t-on. « Il y a toujours une forte demande. Le marché de Noël de Strasbourg fait toujours rêver. »