Les Verts brouillés avec les antennes-relais

Ludovic Meignin - ©2008 20 minutes

— 

Les écologistes strasbourgeois relaient le débat sur la téléphonie mobile. Lors du conseil municipal d'hier, le coprésident du groupe des élus Verts, Eric Schultz, a évoqué les récentes antennes-relais du quartier des Quinze. Pour l'élu, cette nouvelle installation pose la question de l'extension des ondes électromagnétiques dans l'environnement. Les dernières données publiées sur ce dossier, dont « le rapport international Interphone rendu public par l'OMS il y a quelques jours [...], concluent à une toxicité de l'exposition continue et régulière », s'inquiète Eric Schultz. Les Verts demandent la mise en place d'une expertise indépendante.

Le maire (PS) Roland Ries a répondu que des « mesures régulières et autonomes » allaient être établies dès l'année prochaine grâce « à une sonde de mesure permanente des champs électromagnétiques ». Insuffisant pour l'association Robin des Toits, contactée par 20 minutes. « La seule décision qui peut rendre réellement compatible le téléphone mobile et la santé publique, c'est la fixation d'un seuil maximal d'exposition à 0,6 volt par mètre. Sinon, on participe à la destruction de la santé, en particulier pour les personnes électrosensibles, les principales victimes. »