Strasbourg : La permanence d’un député LREM visée par des tags régionalistes

FAITS DIVERS La permanence de Bruno Studer (LREM) à Schiltigheim, député de la 3e circonscription du Bas-Rhin, a été taguée pour la deuxième fois en un an

Nils Wilcke
— 
Le député LREM de la 3e circonscription du Bas-Rhin, Bruno Studer, à Dijon, en 2018.
Le député LREM de la 3e circonscription du Bas-Rhin, Bruno Studer, à Dijon, en 2018. — JC Tardivon/SIPA

Des tags ont été découverts sur la porte de la permanence du député LREM de la 3e circonscription du  Bas-Rhin, Bruno Studer, à Schiltigheim.

Le député a été avisé des faits dans la nuit de mardi à mercredi, selon son collaborateur parlementaire.

Des inscriptions en alsacien

« Il s’agit d’inscriptions en alsacien, que l’on pourrait traduire par "Alsace libre", "Nous sommes chez nous" et "Dehors les jacobins" », déclare ce dernier. Ces tags avec des revendications régionalistes « n’ont rien à voir avec les inscriptions qu’il y avait eu en janvier dernier », précise ce collaborateur.

La permanence du député avait déjà fait l'objet de tags haineux et racistes au début de l’année, comme de nombreux autres mairies et logements d'élus alsaciens. Une plainte pour « dégradations » a été déposée ce matin au commissariat. La maire de Schiltigheim Danielle Dambach a condamné cet acte et apporté son soutien au parlementaire sur Facebook.