Strasbourg : Un marché de Noël dans la continuité un an après l’attentat

SECURITE Malgré l'attentat du 11 décembre dernier, aucun changement notable n'est prévu par la ville de Strasbourg pour le marché de Noël

Nils Wilcke

— 

Strasbourg le 26 novembre 2017. Illustrations marché de Noël.
Strasbourg le 26 novembre 2017. Illustrations marché de Noël. — G. Varela / 20 Minutes
  • La 450e édition du marché de Noël de Strasbourg aura lieu du 22 novembre au 30 décembre 2019. 
  • Un évènement délicat à organiser, un an après l'attentat du 11 décembre dans la capitale alsacienne qui a fait cinq morts et onze blessés. 
  • La ville de Strasbourg affiche sa volonté de revenir à « un esprit de fête ». Les mesures de sécurité seront présentées début novembre. 

Sur les trois affiches dévoilées par la ville de Strasbourg pour la 450e édition du marché de Noël qui aura lieu du 22 novembre au 30 décembre 2019, des visages souriants et des couleurs pastel. Et l’évènement décliné autour de trois concepts autour de Noël – récréatif, magique et autrement - avec pour invité d’honneur le Liban, pour revenir à un « esprit de fête » ?

C’est en tout cas le souhait affiché par la ville après l’attentat du marché de Noël qui a fait cinq morts et onze blessés le 11 décembre 2018. Pas question d’annuler les festivités, la ville veut rester dans une forme de continuité. « Rien ni personne ne pourra nous enlever Noël et nos traditions », a martelé le premier adjoint au maire Alain Fontanel, alors que le tragique évènement est encore dans toutes têtes. Parmi les nouveautés, on peut noter une « forêt » de 24 arbres géants installée rue de la Mésange et le lancement d’une parade à vélo nocturne aux couleurs de Noël.

Des évolutions dans la sécurité du marché

Les mesures de sécurité prévues pour le marché, dont l'efficacité a été questionnée l’année dernière, sont évidemment très attendues. Elles seront présentées par la préfecture du Bas-Rhin début novembre, afin de séparer l’aspect festif de l’aspect sécuritaire, selon le maire de Strasbourg, Roland Ries. « Nous travaillons depuis plusieurs mois avec la préfecture pour sécuriser l’évènement », ajoute Alain Fontanel. Il est évidemment différent de l’an dernier et il y aura des évolutions », précise l’élu.

En revanche, on sait d’ores et déjà qu’un hommage sera rendu aux victimes de l’attentat le 11 novembre même si on ne connaît pas encore la cérémonie dans le détail. « Nous sommes en contact avec les familles de victimes, indique de son côté Roland Ries. Mais la décision finale interviendra quand nous aurons trouvé un consensus. »

Les touristes sont revenus à Strasbourg

L’attentat a-t-il eu un impact sur la fréquentation du marché de Noël ? « Il y a une forme d’indécence à en parler malgré la réussite du marché de Noël qui est réelle, affirme Alain Fontanel. Strasbourg reste la première destination française en termes de demande et de taux d’occupation des hôtels », selon ce dernier.

De fait, les touristes sont revenus à Strasbourg suite aux trois jours de « ville morte » qui avaient suivi l'attentat. Le nombre de nuitées s’est élevé à 319.000 en décembre 2018, en hausse de 0,2 % dans la capitale alsacienne, d’après les chiffres communiqués par l’adjoint au tourisme et au commerce, Paul Meyer.

Comment expliquer ces résultats ? « Peut-être parce que la fréquence des actes terroristes fait qu’ils n’ont plus le même impact qu’auparavant, tente l’adjoint Alain Fontanel. Nous avons constaté que sur les dix derniers jours du marché l’an passé, les Strasbourgeois étaient ressortis, en signe de solidarité », affirme l’élu. Reste à savoir si ce sera également le cas pour cette nouvelle édition.