Mort de Jacques Chirac : Bière, choucroute et escargots... Pourquoi l'ancien président adorait Strasbourg et l'Alsace

BONNE BOUFFE L'ancien président, décédé ce jeudi matin à l'âge de 86 ans, est régulièrement venu en Alsace et à Strasbourg, dont il appréciait la gastronomie 

Nils Wilcke

— 

En 1995, Jacques Chirac réserve sa première visite en tant que président de la République au chancelier allemand Helmut Kohl, à Strasbourg, « Chez Yvonne ».
En 1995, Jacques Chirac réserve sa première visite en tant que président de la République au chancelier allemand Helmut Kohl, à Strasbourg, « Chez Yvonne ». — Eric CABANIS / AFP
  • Jacques Chirac, décédé ce jeudi matin à l'âge de 86 ans, avait ses habitudes à Strasbourg. 
  • L'ancien président, qui faisait souvent des visites en Alsace dînait au restaurant strasbourgrois « Chez Yvonne », qu'il a contribué à populariser en invitant notamment le chancelier allemand Helmut Kohl et le président russe Boris Elstine. 
  • « Il s'intéressait aux gens et était chaleureux, et je pense que c'est l'image qui restera de lui », indique Jean-Louis de Valmigère, le propriétaire de « Chez Yvonne ».

L’Alsace et notamment  Strasbourg auront été des destinations incontournables pour Jacques Chirac, décédé ce jeudi 26 septembre à l’âge de 86 ans. L’ancien président de la République, dont l’amour pour la bonne bouffe alsacienne restera dans les mémoires, avait ses habitudes dans la capitale européenne depuis ses débuts en politique, dans les années 70.

Les élus alsaciens saluent l’attachement de Jacques Chirac à la région. « Ami et amoureux de l’Alsace, il savait sentir et comprendre les terroirs et les territoires. Il les aimait. Il les savourait », déclare ainsi la présidente du conseil départementale du Haut-Rhin, Brigitte Klingert. L’ex-maire de Strasbourg Fabienne Keller, désormais députée européenne loue auprès de 20 Minutes « la fidélité remarquable de Jacques Chirac à Strasbourg et à sa mission européenne ».

Il boit des bières avec le chancelier Helmut Kohl

« Son soutien pour Strasbourg et l’Alsace nous a marqués, déclare à 20 Minutes le président de la région Grand Est, Jean Rottner. Mais par dessus tout, ce sont ses rendez-vous “Chez Yvonne” qui restent dans la mémoire collective. Il adorait ce restaurant et en parlait très facilement », se souvient l’élu.

Lors de ses visites sur les terres alsaciennes, Jacques Chirac en profite en effet pour pousser la porte de cet établissement, situé rue du Chaudron. Lequel a reçu le président à onze reprises en une trentaine d’années. Le président poursuit la tradition des rencontres informelles franco-allemand commencée par ses prédécesseurs. Il dîne et boit des bières avec le chancelier allemand Helmut Kohl, à qui il a réservé sa première visite de chef d’Etat à chef d’Etat après son élection en mai 1995. Le président russe Boris Eltsine a lui aussi droit à son dîner « Chez Yvonne » en 1997.

Le restaurant « Chez Yvonne » a reçu onze fois la visite de Jacques Chirac, à Strasbourg.
Le restaurant « Chez Yvonne » a reçu onze fois la visite de Jacques Chirac, à Strasbourg. - N.W./20Minutes

« Il détestait les salles de restaurant vides »

« Jacques Chirac avait un sacré coup de fourchette, déclare à 20 Minutes Jean-Louis de Valmigère, propriétaire du fameux restaurant qu’il a repris au début des années 1990. La dernière fois qu’il est venu, c’était en 2004. Il avait déjeuné avec le chancelier allemand Gehrard Schröder ». C’était à l’occasion du 65e sommet franco-allemand et le président était ennuyé. Il avait fallu privatiser la salle du premier étage, l’isolant des autres clients, ce qu’il n’aimait pas, nous souffle-t-on.

« Il détestait les salles de restaurant vides et en général, il insistait pour dîner en présence des autres clients », se souvient le restaurateur. Ce dernier fait admirer la table présidentielle, nichée au cœur de la salle principale au rez-de-chaussée du restaurant où Jacques Chirac avait sa banquette attitrée. Plusieurs photos de l'ancien président ornent les murs de l'escalier qui mènent au premier étage du restaurant. 

Jacques Chirac avait sa table réservée, une niche au centre de la salle du restaurant « Chez Yvonne », à Strasbourg.
Jacques Chirac avait sa table réservée, une niche au centre de la salle du restaurant « Chez Yvonne », à Strasbourg. - N.W./20Minutes

La venue du président était soigneusement préparée. « Nous recevions un premier coup de fil de la préfecture du Bas-Rhin pour nous prévenir », précise Jean-Louis de Valmigère. Quels étaient les plats favoris de l’ancien président ? Outre son goût bien connu pour la tête de veau, Jacques Chirac se laissait volontiers tenter par une bonne choucroute et des escargots au beurre persillé. Les grands classiques de la cuisine alsacienne, en somme.

« C’est excellent et maintenant, servez-moi une bière »

« Contrairement à certains politiques qui ne boivent pas d’alcool, Jacques Chirac goûtait aux vins alsaciens, même s’il préférait la Corona », précise Jean-Louis de Valmigère. « Il buvait un peu de vin et disait : "C’est excellent et maintenant, servez-moi une bière" », sourit le propriétaire en évoquant ce souvenir.

Le président Chirac aimait aussi aller au contact avec les autres. « Il mettait la main sur l’épaule des clients et avait un mot aimable pour tout le monde, raconte-t-il. Il s’intéressait aux gens et était chaleureux, et je pense que c’est l’image qui restera de lui », veut croire Jean-Louis de Valmigère. « Il adorait l’Alsace et nous pouvions toujours compter sur son soutien », conclut le président Jean Rottner, qui n’a pas oublié que le président a fait le déplacement pour inaugurer le premier tram de Mulhouse en 2006. En son honneur, les drapeaux de l’hôtel du Département du Haut-Rhin seront mis en berne dès demain.