Journées du patrimoine : L’hôtel de ville de Strasbourg fait un bond en arrière de 70 ans

HISTOIRE Il y a 70 ans, la première réunion du Conseil de l’Europe a eu lieu à l’hôtel de ville de Strasbourg. Pour les Journées du patrimoine, le grand salon a été réaménagé comme à l’époque

Angélique Férat

— 

Le Conseil de l'Europe compte aujourd'hui 47 membres
Le Conseil de l'Europe compte aujourd'hui 47 membres — Jérôme Dorkel

Retour vers le futur à Strasbourg. En 1949, c’est dans les salons de l’hôtel de ville, rue Brûlée, que s’est tenue la première réunion du Conseil de l'Europe. Pour les 70 ans de l’événement et à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, le salon été réagencé comme en 1949. Mais d’ailleurs, c’est quoi le Conseil de l’Europe ?

« C’est le garde-fou des états européens, le garant de leur bonne conduite », explique Janusz Stanczyk, ambassadeur polonais auprès de l’institution. Son homologue français, Jean-Baptiste Mattei, poursuit : « Nous sommes les gardiens de l’état de droit dans la grande Europe. Le Conseil doit promouvoir les principes démocratiques. »

Notre dossier Journées du patrimoine

La Russie et la Turquie connaissent très bien le Conseil de l’Europe

En 1959, le Conseil a créé la Cour européenne des droits de l’homme pour qu’elle veille au respect de la convention européenne des droits de l'homme. Ancien président de la CEDH, Jean-Paul Costa affirme : « On est la vitrine du Conseil de l’Europe, son bras armé. Si la France ne respecte pas vos droits, la Cour va la rappeler à l’ordre. Les tribunaux de chaque état membre doivent appliquer la convention européenne des droits de l’homme. Les pays peuvent être condamnés. »

Pourtant personne ne connaît le Conseil de l’Europe, même à Strasbourg. Thorbjorn Jagland, secrétaire général sortant, n’est pas d’accord avec cette affirmation et répond avec un brin de malice : « Dans certains états, on nous connaît très bien comme en Russie ou en Turquie. » En effet, la Cour européenne des droits de l’homme condamne régulièrement ces deux états.