Incendie mortel de Schiltigheim : Le suspect mis en examen et placé en détention provisoire

JUSTICE L'homme de 22 ans n’a fait état d’aucun mobile particulier. Il a été placé en détention provisoire

Nils Wilcke

— 

Incendie à Schiltigheim (Bas-Rhin). Le 03 septembre 2019.
Incendie à Schiltigheim (Bas-Rhin). Le 03 septembre 2019. — G. Varela / 20 Minutes

L’homme de 22 ans, qui a reconnu une « participation active » dans l' incendie de l’immeuble dans la nuit de lundi à mardi à Schiltigheim a été mis en examen et placé en détention provisoire, indique le parquet de Strasbourg ce jeudi soir dans un communiqué.

Il a été mis en examen pour « destruction du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes » avec pour « circonstance que les faits ont entraîné la mort d’un jeune garçon de 11 ans ainsi que des incapacités supérieures et inférieures à 8 jours sur d’autres victimes de la même famille ».

Le jeune homme a également été mis en examen pour « destruction du bien d’autrui (véhicule et poubelle) par un moyen dangereux pour les personnes ».

En état de récidive

Toujours selon le parquet, le jeune homme se trouve en état de récidive car il avait déjà été condamné en novembre 2014 pour des faits de dégradation d’un bien par un moyen dangereux qui s’étaient produits au mois de juillet de la même année. Il ne faisait plus l’objet d’un suivi judiciaire pour ces faits, précise le procureur.

Devant le magistrat instructeur, l’homme a confirmé ses précédentes déclarations. Mais n’a fait état d’aucun mobile particulier pour expliquer ses actes incendiaires. « Pas de vengeance, de visée utilitaire, pas d’acte politique ou religieux », résume le parquet.

La ville de Schiltigheim a prévu de faire une minute de silence place de l’hôtel de ville ce samedi à 11 heures en hommage au petit garçon décédé et à sa famille. En parallèle, la ville indique que les dons continuent d'affluer pour venir en aides aux sinistrés.