Strasbourg: Opération de police dans le tram pour éviter de nouveaux troubles dans les piscines allemandes

SÉCURITÉ Après les violences commises par de jeunes Français dans les piscines allemandes en juin, la police mène des opérations de contrôles coordonnées avec l’Allemagne

Gilles Varela

— 

Contrôles de police dans les trams à destination de Kehl en Allemagne. Strasbourg le 17 juillet 2019.
Contrôles de police dans les trams à destination de Kehl en Allemagne. Strasbourg le 17 juillet 2019. — G. Varela / 20 Minutes
  • Le maire de Kehl a alerté les autorités françaises après des violences commises en juin par de jeunes Français dans les piscines de sa commune.
  • La police mène depuis des opérations de contrôles dans le tram menant à Kehl coordonnées avec l’Allemagne et cela durera tout l’été.

Vous êtes plutôt jeune, avec une tenue et un sac qui laissent à penser que vous vous rendez à la piscine de Kehl en Allemagne ? Alors ne soyez pas surpris si vous voyez débarquer aux arrêts de tram, avant de franchir le Rhin, les policiers de la Sécurité publique (DDSP), en civil comme en uniforme. Leur mission ? Sur réquisition du procureur de la République, dissuader les éventuels perturbateurs d’aller mettre la pagaille dans les piscines kehloises. De la prévention pour calmer ceux qui sont déjà trop chauds, ou en infraction avec la législation. C’était le cas ce mercredi midi où un imposant dispositif a été déployé à la station du Port du Rhin, juste avant de franchir le Rhin.

C’est une des premières réponses données par les autorités Françaises suite aux différents incidents survenus dans les piscines de Kehl en juin. A deux reprises en effet, près d’une centaine de jeunes Français ont semé la zizanie dans les piscines allemandes. Flashmob pendant lequel des dizaines de personnes auraient sauté en même temps dans la piscine, incivilités, violences, bagarres dans et devant l’établissement, avec des agents de sécurité qui auraient reçu du gaz lacrymogène. Certains jeunes Français auraient également escaladé les clôtures pour éviter de payer et venir s’ajouter à une piscine déjà surchargée.

Contrôles de police dans les trams à destination de Kehl en Allemagne. Strasbourg le 17 juillet 2019.
Contrôles de police dans les trams à destination de Kehl en Allemagne. Strasbourg le 17 juillet 2019. - G. Varela / 20 Minutes

Aussi, le maire de Kehl, Toni Vetrano, a alerté le président de l’Eurométropole Robert Herrmann et demandé l’appui de la police française. Une réunion d’urgence s’est tenue à Strasbourg le 10 juillet, réunissant les deux hommes mais aussi Dominique Schuffenecker, directeur de cabinet du préfet du Bas-Rhin et des représentants des services de police allemands et français.

Harmonisation de la réglementation et contrôles renforcés

Résultat : une harmonisation des réglementations entre les piscines des deux côtés de la frontière. Et des mesures préventives, pour donner un peu moins l’envie à certains de préférer les piscines allemandes aux réglementations jusqu’ici « plus légères ». Parmi elles : interdiction de la chicha et port obligatoire du maillot de bain, « fluidification » des échanges d’informations entre les polices allemandes et françaises, et renfort prochainement d’agents de sécurité côté allemand. Des médiateurs de l’Eurométropole seront aussi prochainement envoyés dans les piscines allemandes… Enfin, des contrôles de polices renforcés, en coordination avec les indications fournies par la police allemande.

Et attention à ceux qui seraient tentés tout de même de semer le trouble chez nos voisins. « Ils pourront être interpellés par la police allemande et être remis aux autorités françaises à Strasbourg pour des poursuites pénales, un accord existe entre le procureur d’Offenbourg et le procureur de Strasbourg pour que les enquêtes soient conduites et que ces personnes soient sanctionnées », prévient Dominique Schuffenecker, directeur de cabinet du préfet. Et en cette période de pic de chaleur annoncé, « d’autres opérations de police seront régulièrement menées tout l’été », prévient la police.