Strasbourg: «Si on va plus loin, c’est Fort Knox»... La sécurité de la Fête de la musique au centre de l'attention

SECURITE Un lourd de dispositif de sécurité a été mis en place pour la fête de la musique ce vendredi à Strasbourg. Trop lourd?

Thibaut Gagnepain

— 

Des points de contrôle seront mis en place à l'entrée de l'hypercentre, comme pendant le marché de Noël.
Des points de contrôle seront mis en place à l'entrée de l'hypercentre, comme pendant le marché de Noël. — G. Varela / 20 Minutes
  • De nombreuses dispositions de sécurité ont été mises en place par la ville de Strasbourg « pour que chacun puisse profiter de la fête de la musique dans les meilleures conditions ».
  • C’est le même dispositif que les années précédentes, il n’a pas été renforcé après les attentats de décembre dernier.
  • « On aurait pu aller plus loin en mettant en place des portiques de sécurité et des systèmes de reconnaissance faciale, comme à Nice », précise Robert Hermann, adjoint à la mairie notamment en charge de la sécurité.

A 16 heures ce vendredi, il ne sera plus possible de circuler en centre-ville de Strasbourg. La Grande Ile sera interdite à tous les véhicules, bus y compris. Quant aux trams, ils ne s’arrêteront pas dans les stations à l’intérieur de ce périmètre. Soit aux arrêts Alt Winmärik, Broglie, Homme de Fer et Langstross, auxquels s’ajoute celui de Porte de l’Hôpital. Voilà les principales dispositions mises en place par la ville de Strasbourg « pour que chacun puisse profiter de la fête de la musique dans les meilleures conditions ».

Un dispositif renforcé après les attentats de décembre dernier ? « C’est le même que depuis 2016 », répond Robert Hermann, adjoint à la mairie notamment en charge de la sécurité. « On considère ces mesures suffisantes. On a réussi à trouver un compromis entre ce que nous souhaitions et ce que les forces de l’ordre voulaient. Bien sûr, on sait qu’il y a un aléa mais si on va plus loin, c’est Fort Knox. »

« On aurait pu aller plus loin »

L’hypercentre strasbourgeois ne ressemblera donc pas au camp militaire qui abrite la réserve d’or des Etats-Unis. Cela n’empêchera pas ses entrées d’être sécurisées et seulement autorisées aux piétons. Tous seront soumis à des contrôles visuels avant ou après les 21 ponts qui relient la Grande Ile au reste de l’agglomération. « On aurait pu aller plus loin en mettant en place des portiques de sécurité et des systèmes de reconnaissance faciale, comme à Nice , précise Robert Hermann. Mais c’est très lourd et une personne qui n’a jamais été condamnée passera quand même à travers ces contrôles. »

A priori pas un véhicule. C’est en tout cas l’objectif de l’Eurométropole qui a aussi interdit le stationnement en centre-ville, que ce soit dans les rues ou les parkings. Tous les véhicules doivent être déplacés avant 6 heures ce vendredi matin et aucune circulation ne sera possible avant 4 heures samedi.

« Je n’applaudis pas ce dispositif, mais je le comprends »

Cela pourrait-il être synonyme de manque à gagner pour les commerçants ? « Pour certains, oui mais les métiers de restauration et les bars se rattraperont avec la soirée », réagit Pierre Bardet, le directeur de l’association des Vitrines de Strasbourg. « Ce sont les mêmes mesures qu’à la grande braderie, que j’organise, donc je ne vais pas le critiquer. Pour que les animations continuent à exister aujourd’hui, il faut accepter ce volet sécurité. Je n’applaudis pas ce dispositif, mais je le comprends. »

Finalement, les plus impactés sont peut-être les riverains de la Grande Ile, entre les interdictions de stationnement et les nuisances de la soirée. « Les forces de l’ordre seront aussi là pour lutter contre tout ce qui insupportable, pas qu’un éventuel acte terroriste », conclut Robert Hermann.