Strasbourg: Trois hommes interpellés pour avoir proféré des insultes homophobes et brûlé un drapeau arc-en-ciel

FAITS DIVERS Trois hommes ont brûlé un drapeau arc-en-ciel et insulté un groupe de personnes après le défilé de la marche des visibilités à Strasbourg, samedi. Ils ont été interpellés

T. G.

— 

Un drapeau arc-en-ciel aurait été brûlé
Un drapeau arc-en-ciel aurait été brûlé — Jean-Sebastien Evrard AFP

De la couleur, des sourires et 6.000 personnes qui défilent contre les discriminations envers les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bis, trans). Samedi, la marche des visibilités a été un succès à Strasbourg. Aucun incident n’a été à déplorer. Enfin presque.

« Une agression homophobe est venue gâcher la fête », a écrit sur Twitter Alain Fontanel. Que s’est-il vraiment passé ? Les faits auxquels le premier adjoint au maire de Strasbourg fait référence ont eu lieu après le défilé. Un petit groupe de personnes a été pris à partie place de la Gare, après 20 heures.

Trois hommes déjà connus des services de police

Leurs agresseurs ont d’abord multiplié les insultes homophobes. Puis ils ont arraché un drapeau arc-en-ciel que portait l’une des victimes autour du cou, et brûlé le tissu.

Prévenue, la police a interpellé les trois hommes, âgés de 17, 21 et 33 ans, avant de les placer en garde à vue, où ils se trouvaient encore ce dimanche après-midi. Certains sont déjà connus des services de police, mais pas pour ce type de faits.

« Ça me désole mais ce sont des choses qui arrivent de plus en plus à Strasbourg et en France en général », a réagi Matthieu Wurtz, le président de l’association FestiGays, qui chapeautait l’événement. En guise de soutien aux victimes, le centre La Station organise un rassemblement, ce lundi à 19 heures place de la Gare.