Strasbourg: Des flippers pour empêcher les enfants malades de flipper à l'hôpital

SOLIDARITE L’association Des lumières dans les yeux installe des flippers dans les hôpitaux de Strasbourg pour égayer le quotidien des enfants malades et leurs proches

Nils Wilcke

— 

Un enfant joue sur l'un des flippers réparés par l'association.
Un enfant joue sur l'un des flippers réparés par l'association. — Benoit Petit-Demouliere/Des lumières dans les yeux
  •  Depuis juillet 2018, deux flippers ont été installés à l’hôpital de Hautepierre à Strasbourg.
  • Les petits malades et leurs proches peuvent ainsi s’offrir un moment de détente entre les admissions et les traitements médicaux.
  • L’association Des lumières dans les yeux, à l’origine de cette initiative, lance une campagne de financement participatif pour acheter des machines neuves.

En général, on peut les voir dans le fond d’un bar plutôt qu’à l’hôpital. Pourtant au CHU de Strasbourg, deux flippers ont trouvé leur place depuis l’année dernière à l’ hôpital de Hautepierre, l'un en oncopédiatrie, l'autre aux consultations pédiatriques de jour, grâce à l’association  Des lumières dans les yeux.

Avec ces machines, l’association veut « égayer le quotidien » des petits malades et « dédramatiser l’hôpital », explique Benoit Petit-Demouliere, son co-fondateur. Et ça marche. Plus de 20.000 parties ont déjà été jouées en un an, selon lui.

Le flipper pour redonner le sourire

« Récemment, un ado est venu pour une admission. C’est un moment difficile car le jeune sait qu’il va rester longtemps à l’hôpital pour son traitement. L’équipe soignante m’a dit qu’il avait passé l’après-midi avec le sourire en jouant au flipper », raconte Benoit Petit-Demouliere.

Comment est né ce projet ? « J’en avais un chez mes parents quand j’étais petit mais il est tombé en panne, se souvient Benoit Petit-Demouliere. C’est seulement il y a quatre ans qu’un pote m’a dit qu’il était réparable ». C’est ainsi qu’il a créé l’association avec sa femme Nathalie.

Ils se sont inspirés de la version américaine qui s’appelle « Project Pinball Charity ». Composée de sept membres, l’association Des lumières dans les yeux veut désormais étendre son activité. D’où  cette campagne de financement partipatif lancée le 27 mai.

Exporter le concept dans d’autres hôpitaux

Si la campagne décolle, un nouveau flipper sera installé à la Maison des Familles, toujours à Hautepierre. « Ce sont familles qui viennent parfois de loin pour des soins. On leur propose d’être logées dans cette maison. Installer un flipper à cet endroit, cela peut les aider à se changer les idées face au diagnostic médical », assure Benoît Petit-Demoulière.

Mais on n’installe pas ce genre de machines n’importe comment dans un hôpital. « Il y a des contraintes liées à la sécurité et il faut s’assurer qu’elles fonctionnent bien », explique Benoît Petit-Demoulière. A terme, l’association voudrait installer trois machines neuves et exporter le concept dans d’autres établissements médicaux. Précision utile: les parties sont gratuites pour tous. 

Attention, l’association n’a pas vocation à réparer les flippers des particuliers : « Nous recevons beaucoup d’appels pour cela mais nous ne sommes pas un atelier de réparation, précise Benoit Petit-Demouliere. Notre raison d’exister, c’est d’offrir du bonheur aux enfants malades et à leurs proches », ajoute-t-il.