Strasbourg: Des habitants se mobilisent pour réclamer un tram à l'ouest de Schiltigheim et Bischheim

TRANSPORTS Un collectif intitulé «montramjtiens» a lancé une pétition en ligne en faveur d’un tram à l’ouest de Schiltigheim et de Bischheim

Gilles Varela

— 

Des membres du collectif montramjtiens route du Général-De-Gaulle où le tram pourrait passer.
Des membres du collectif montramjtiens route du Général-De-Gaulle où le tram pourrait passer. — G. Varela / 20 Minutes
  • Un collectif d’habitants a lancé une pétition pour demander un tramway sur fer à l’ouest de Schiltigheim et de Bischheim, reliant Strasbourg.
  • Un projet en ce sens avait été voté en 2013 par la Communauté urbaine de Strasbourg, puis « mis de côté » en 2014.
  • Suite aux nombreux nouveaux projets immobiliers sur le secteur, l’intérêt de plus en plus grand pour les différents sites des communes concernées, le tramway serait le mode de transport le plus adapté selon le collectif, une véritable alternative au tout voiture.

Depuis le début de l’année, le collectif montramjtiens, à l’appel de 135 habitants de Schiltigheim ou de Bischheim, au nord ouest de Strasbourg, a lancé une pétition en ligne. Ils réclament un tramway sur fer qui permettrait de rallier Strasbourg à leurs communes dans un premier temps, puis à la zone commerciale de Vendenheim. Le collectif espère voir relancer  le projet de tramway à l’ouest de la ville et vers Bischheim, pourtant voté en 2013, mais bloqué voire abandonné par la suite.

Motivés, ils sont aussi allés plaider leur cause aux sorties des écoles, des centres sportifs ou culturels, où l’idée, « à leur plus grande surprise, a été très positivement acceptée », assure le collectif. Pour l’heure, ils disent avoir obtenu plus de 1.700 signatures. Cette pétition devrait arriver à l’Eurométropole d’ici à l’été, promet François Giordani, un des membres du Collectif. Et cela tombe presque bien car une enquête sur les déplacements dans leur commune fait actuellement l’objet d’une analyse par l’Eurométropole, et cela jusqu’au mois de juin.

Pour l’heure, le nord de l’agglomération ne compte qu’une ligne de tramway qui longe les communes de Schiltigheim, de Bischheim et d’Hoenheim, par l’Est. Mais l’Ouest n’est desservi, dans le sens Nord Sud, que par les bus de la nouvelle L6 (nord sud), réorganisée en août 2018. La ligne « ne répondrait pas aux besoins des habitants en matière de déplacement », soutient le collectif. Et c’est bien là que le bât blesse.

« La fréquence est insuffisante, explique François Giordani. Après six mois de service, le trafic est saturé, même si on nous donne aucun chiffre car ils ne seraient pas disponibles. Il n’y a pas assez de bus. Ils sont bondés aux heures de pointe et beaucoup de personnes nous ont signalé qu’il leur faut attendre le bus suivant pour avoir une chance de monter à bord. »

Une augmentation importante de la population

Une desserte par tram semble aux yeux du collectif bien plus adaptée, confortable et il y a urgence, assure le collectif : « C’est maintenant qu’il faut agir, car la multiplication des programmes immobiliers va inéluctablement entraîner une augmentation importante du nombre habitants, des voitures. Aussi il serait nécessaire de créer un maillage de réseau de transport collectif multimodal », ajoute François Giordani. Quant à la place de la voiture, notamment route du Général-de-Gaulle où pourrait passer l’éventuel tramway, sa place serait réduite, mais des zones de desserte pour les bus ou bien encore des parkings relais sont prévues, assure le collectif.

Création du complexe cinématographique MK2, futures Maison des arts et Maison de la santé, de la rénovation urbaine conséquente du quartier des Ecrivains, succès de la piscine, du stade, de la Briqueterie, projets immobiliers tous azimuts, interrogent le collectif. Et particulièrement un « manque d’anticipation pour des infrastructures de mobilités adaptées pour ces zones enclavées, souvent socialement défavorisées. »