Strasbourg: Cent millions, les collectivités mettent la main à la poche pour le stade de la Meinau

ARGENT Pas de naming pour l’instant, les collectivités mettent la main à la poche et boucle le budget de 100 millions d’euros pour la restructuration du stade de la Meinau

Gilles Varela

— 

De gauche à droite: Jean Rottner, Robert Herrmann, Marc Keller, Frédéric Bierry
De gauche à droite: Jean Rottner, Robert Herrmann, Marc Keller, Frédéric Bierry — G. Varela / 20 Minutes
  • Le montage financier pour la restructuration du stade de la Meinau à Strasbourg est finalisé.
  • Les collectivités mettent la main à la poche et boucle le budget évalué à 100 millions d’euros. Pas de naming à l’horizon.

Cent millions, ce n’est pas rien, mais les bons résultats du RC Strasbourg cette saison, leur qualification en Ligue Europa et l’attachement au club des Alsaciens, ont pesé lourd dans la balance. Fin du suspens donc avec l’annonce vendredi du montage financier décidé pour la rénovation du stade de la Meinau. Maires et présidents – Robert Herrmann, Roland Ries, Frédéric Bierry et Jean Rottner – ont annoncé vouloir investir dans cette « deuxième cathédrale de Strasbourg, a imagé le maire Roland Ries. L’histoire d’un club et d’un stade qui ont contribué au rayonnement de la ville. »

Finalement, l’éventuelle idée d’un financement (privé) de 40 millions qui manquaient dans le projet initial, avec pourquoi pas un recours au naming, est donc pour l’instant écartée. Les quatre collectivités ont en effet décidé de mettre la main à la poche. L’Eurométropole, propriétaire du stade, pose 25 millions sur la table et en emprunte 25 supplémentaires. Les loyers versés par le club devraient d’ailleurs permettre de financer ces derniers. La région Grand Est investit également 25 millions d’euros. Quant à la ville de Strasbourg et le département du Bas-Rhin, chacun investit 12,5 millions, soit 2,5 millions supplémentaires à ce qui était initialement prévu.

« Un projet ambitieux mais réaliste » de 32.000 places

Le stade montera sa capacité d’accueil à 32.000 places assises, contre 26.000 aujourd’hui. Mais surtout double sa capacité VIP. Cette dernière montera à 3.500 places. « Nous voulions un projet ambitieux mais réaliste, un stade du futur avec l’ambiance de maintenant », s’est félicité Marc Keller, le président du RCSA. Les coursives seront fermées, les sièges changés et les fosses supprimées. Les spectateurs seront ainsi au plus près des joueurs. Les espaces « à prestations », composés notamment de nouveaux salons et de nouvelles loges, seront concentrées dans la tribune sud du stade. La fan-zone sera agrandie et aménagée. Une concertation pour informer et recueillir les avis des supporters, des habitants est prévue du 20 mai au 12 juillet. Période durant laquelle des ateliers thématiques seront organisés. La participation est également possible sur le site de la ville.

Début du gros des travaux en 2021 et livraison prévue fin 2023. Les supporters devront en revanche patienter, car les places vont se faire rares, notamment pendant les 14 mois de travaux prévus dans la tribune sud, qui sera pendant cette période, inaccessible. Mais c’est à ce prix que les fans du RC Strasbourg pourront accueillir des évènements internationaux importants…