Strasbourg: Comment la ville espère inciter vos enfants à manger végétarien à la cantine

ALIMENTATION Dans 59 cantines de la municipalité strasbourgeoise, des mesures incitatives vont être mises en place pour inviter les enfants qui le souhaitent à « manger végétarien »

Gilles Varela

— 

A la cantine de l'école primaire Schoepflin , le 13 mai 2019.
A la cantine de l'école primaire Schoepflin , le 13 mai 2019. — G. Varela / 20 Minutes
  • La ville de Strasbourg propose quatre sortes de menue dans les cantines scolaires municipales, dont un menu végétarien.
  • A la rentrée prochaine, une réduction du prix de ce dernier vise à inciter les familles à choisir le menu végétarien à l’école pour leur enfant.
  • L’objectif est principalement environnemental.

 

Adieu steak frites, bonjour brocolis. Après la priorité donnée aux produits locaux et au bio, le remplacement des barquettes en plastique par des contenants en inox réutilisables, la municipalité louche sur le choix de menu à la cantine. Et elle voit vert, en tout cas, elle souhaite inciter les enfants à manger végétarien. Dès la rentrée prochaine donc, les parents qui choisiront ce menu à l’année pour leur enfant auront droit à une réduction de 30 centimes par jour, soit 1,15 euro au lieu de 1,45 euro pour un menu standard, (selon le coefficient familial). L’idée est d’accompagner une tendance, celle d’une demande pour le végétarien, qui a doublé assure la ville, même si tout cela reste relatif : en effet, aujourd’hui, seuls 4 % en moyenne des 10.000 repas servis chaque jour dans les restaurants scolaires de Strasbourg sont végétariens…

A la cantine de l'école primaire Schoepflin , le 13 mai 2019.
A la cantine de l'école primaire Schoepflin , le 13 mai 2019. - G. Varela / 20 Minutes

Une idée, mais surtout un objectif environnemental comme l’explique Françoise Buffet, adjointe au maire en charge de la vie scolaire et de l’action éducative. Cette dernière rappelle que « l’élevage reste l’un des producteurs les plus importants de gaz à effet de serre ». Mais aussi, en ligne de mire, le bien-être animal. Et pour arriver à faire oublier le traditionnel steak aux écoliers, le menu végétarien va être mis à l’honneur, avec des présentations, une sensibilisation à la façon de manger lors de certains moments scolaires.

 

Quatre menus par jour, du végétarien depuis les années 90

Rien de bien nouveau cependant. La ville est l’une des rares en France à proposer quotidiennement quatre menus chaque jour : Un « standard », un menu halal, un sans porc, mais aussi, et cela depuis les années 90, un menu végétarien. En revanche, ce qu’il y a vraiment de nouveau, c’est de vouloir encourager et de rendre accessible au plus grand nombre cette nouvelle tendance de consommer, de manger, en touchant au porte-monnaie.

Et pas de panique. Si les parents qui veulent tenter l’aventure changent d’idée en cours d’année, ils pourront revenir à la formule standard. « Il faut du temps, il faut donner la possibilité d’expérimenter », souligne l’élue. Côté santé, pas d’inquiétude non plus, assure Virginie Berling, diététicienne à la Ville. « Si les apports protidiques sont bien complémentés, ça ne pose aucun souci ». Le choix est donc au menu aujourd’hui dans les cantines scolaires.