Strasbourg: Des barres de céréales offertes aux étudiants dans les bibliothèques avant les examens

UNIVERSITE Les bibliothécaires strasbourgeois chouchoutent les étudiants pendant leurs révisions

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Des barres de céréales offertes aux étudiants dans les bibliothèques avant les examens (Illustration)
Strasbourg: Des barres de céréales offertes aux étudiants dans les bibliothèques avant les examens (Illustration) — G . VARELA / 20 MINUTES
  • L’université de Strasbourg a décidé de leur donner un petit coup de pouce aux étudiants pendant leurs révisions : 5.000 barres de céréales aux couleurs de l'Unistra et de ses bibliothèques, avec un petit « Bonne chance pour vos examens » sur l’emballage, ont été réparties au sein des 25 bibliothèques universitaires en début d’année 2019.
  • C’est la première fois qu’une telle opération est menée à Strasbourg.
  • L’idée de faire produire et marquer ces barres de céréales bio émane de la cellule communication du Service des bibliothèques, qui voulait aussi faire connaître les horaires élargis des établissements.

C’est ce qui s’appelle prendre soin de ses étudiants. Alors que ces derniers ont entamé la dernière ligne droite avant leurs examens, l’université de Strasbourg (Unistra) a décidé de leur donner un petit coup de pouce pendant leurs révisions : 5.000 barres de céréales aux couleurs de l'Unistra et de ses bibliothèques, avec un petit « Bonne chance pour vos examens » sur l’emballage, ont été réparties au sein des 25 bibliothèques universitaires en début d’année 2019. C’est la première fois qu’une telle opération est menée à Strasbourg.

L’idée de faire produire et marquer ces barres de céréales bio émane de la cellule communication du Service des bibliothèques de l’université : « C’est pour soutenir les étudiants, faire connaître les horaires élargis des bibliothèques mais aussi leur label NoctamBU+ : certaines bibliothèques (médecine, L’Alinéa et Pege) ouvrent en soirée, le samedi et désormais le dimanche. Elles sont car elles ouvrent plus de 63 heures par semaine et plus de 245 jours dans l’année », indique Noélie Plasse, chargée de communication.

« Un petit geste qui fait sourire »

Les barres de céréales sont offertes par les bibliothécaires aux étudiants. Julien, devenu un petit rat de biblio ces dernières semaines, trouve ça « plutôt sympa ». « C’est un petit geste, mais ça fait sourire, renchérit Marie qui n’oublie pas l’essentiel : la barre de céréales est plutôt pas mal ! »

L’initiative semble plaire et le stock de barres de céréales est victime de son succès : « Chaque bibliothèque a choisi le moment qui lui semblait le plus opportun pour les distribuer en fonction des dates des examens des composantes (facultés, écoles, instituts) qu’elle dessert, détaille Noélie Plasse. Je crois qu’elles sont encore en cours de distribution dans les bibliothèques de géographie et de l’IEP-IPAG. »

Une petite partie du coût de production des barres de céréales est financée par le ministère dans le cadre du label NoctamBU +, le reste a été financé par le Service des bibliothèques de l’université. Lequel reconduira peut-être l’opération s’il dispose des moyens financiers.