VIDEO. Attentat à Strasbourg: La Légion d'honneur pour un blessé qui avait tenté de désarmer le terroriste?

DISTINCTION Le premier adjoint au maire de Strasbourg Alain Fontanel a fait la proposition au président de la République

Alexia Ighirri

— 

VIDEO. Attentat à Strasbourg: La légion d'honneur pour un blessé de l'attentat qui avait tenté de désarmer le terroriste? (Illustration)
VIDEO. Attentat à Strasbourg: La légion d'honneur pour un blessé de l'attentat qui avait tenté de désarmer le terroriste? (Illustration) — GILLES VARELA/20 MINUTES
  • Le premier adjoint au maire de Strasbourg Alain Fontanel souhaite que l’un des blessés de l’attentat à Strasbourg, le 11 décembre 2018, puisse recevoir la Légion d’honneur.
  • Damian Myna a reçu onze coups de couteau en essayant de neutraliser le terroriste.

Le 11 décembre 2018, Strasbourg a été touchée en son cœur par un attentat. Un terroriste a tué cinq personnes et blessé onze autres. Parmi lesquelles, Damian Myna, musicien de 28 ans qui se trouvait au bar Les savons d'Hélène, l’un des sites des fusillades le soir de l’attaque. Le jeune homme a été grièvement blessé après avoir tenté de neutraliser le terroriste.

« Mon sac à dos a protégé ma colonne vertébrale »

Ce dernier a tiré sur un ami de Damian Myna. Après s’être couché au sol, sonné par la détonation, le musicien s’est relevé pour neutraliser l’assaillant qu’il parvient à désarmer de son pistolet. Mais pas de son couteau.

Quelques jours après l’attentat, et alors qu’il était encore hospitalisé, Damian Myna racontait : « J’ai tenté de maîtriser le terroriste en le plaquant au sol. J’ai reçu par la suite onze coups de couteau ; la majeure partie dans le dos. Par chance, les organes vitaux ne furent touchés, mes mains sont intactes et mon sac à dos a protégé ma colonne vertébrale. Seul le dernier coup toucha ma moëlle épinière, me paralysant ainsi la jambe gauche ».

La reconnaissance d’un acte héroïque

Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg, souhaite voir le comportement héroïque du jeune Strasbourgeois récompensé de la Légion d’honneur. « Une évidence à deux titres », assure l’élu : « Par rapport à son comportement qui est factuellement celui de quelqu’un de courageux, qui s’est levé face à l’attaquant quitte à le payer lourdement de sa personne. Mais aussi pour la symbolique de la réaction d’une ville qui a été digne, solidaire et unie face à cette attaque. Si je sollicite cette reconnaissance c’est pour l’ensemble des Strasbourgeois ».

Le premier adjoint en avait fait l’annonce lors de ses vœux en janvier. Un mois plus tard, il envoyait une lettre au président de la République pour lui proposer d’inscrire Damian Myna dans la prochaine promotion de la Légion d’honneur (celle du 14 juillet). La demande a été réceptionnée et est étudiée. Avant quoi, Alain Fontanel a rencontré le jeune homme. « Je voulais qu’il me raconte son histoire. Je lui ai dit qu’il fallait qu’il en parle. C’est un enjeu de fierté collectif, c’est important d’avoir des héros positifs », indique l’élu. Damian Myna s’est expliqué en longueur dans un numéro spécial d'Or norme. Avant de conclure :

Je me sens investi du besoin de prouver que, malgré une telle violence, on peut garder une foi intacte en l’humanité et vivre au milieu de pleins de cultures différentes comme cette magnifique ville cosmopolite qu’est Strasbourg nous le permet. »

« Son discours accompagne la résilience de la ville », salue Alain Fontanel qui, s’il s’est renseigné auprès de son entourage, ne lui a néanmoins pas parlé de sa démarche pour la Légion d’honneur lors de leur entrevue.