VIDEO. Strasbourg: Le nouveau Sciences po sur le site de l'Hôpital civil se dévoile

URBANISME Le nouveau bâtiment universitaire, qui accueillera notamment Sciences po dès la rentrée prochaine, prend forme, après de longues années de travaux. Visite

Gilles Varela

— 

Le Cardo, bâtiment universitaire qui accueillera notamment Sciences po Strasbourg . Le 2 mai 2019.
Le Cardo, bâtiment universitaire qui accueillera notamment Sciences po Strasbourg . Le 2 mai 2019. — G. Varela / 20 Minutes
  • Le bâtiment le Cardo, situé dans l’enceinte de l’Hôpital civil, accueillera dès la rentrée prochaine deux pôles universitaires, dont notamment Sciences po Strasbourg.
  • Lancé en 2013, le chantier a connu pas mal de déboires, notamment des fissures, élevant son coût de près de 17 millions d’euros.
  • Cette nouvelle structure permet d’ancrer l’université mais aussi la vie étudiante en centre-ville.

Ça carbure dans l’enceinte de l’Hôpital civil de Strasbourg. Le bâtiment accueillera dès la rentrée universitaire prochaine deux pôles universitaires : le pôle d’administration publique de Strasbourg (PAPS) dont Science po Strasbourg mais aussi le pôle de compétence en propriété intellectuelle (PCPI). Le chantier avance à grand pas, « enfin », comme l’a souligné le maire Roland Ries ou bien encore Robert Herrmann, président de l’eurométropole venus jeudi constatés l’avancée des travaux.

« Enfin », car ce dernier a subi pas mal de déboires. Lancé en 2013 pour un budget initial de 52,1 millions d’euros, il devait s’interrompre en 2014 en raison de fissures avant de reprendre seulement en 2017. Avec à la clé, un coût supplémentaire pour les « réparations » s’élevant à 16,5 millions d’euros. Un surcoût pris en charge par l’Etat, la région ou encore l’eurométropole et l’INPI, qui espèrent bien voir une partie de cette somme revenir dans les caisses…

Un nom, fini l’acronyme

Côté nouveauté, l’avancée du chantier donc, mais aussi une appellation. Longtemps resté sans nom sinon l’improbable acronyme PAPS-PCPI, le futur bâtiment avait été l’objet de concours proposés à ses trois futurs occupants – Sciences Po Strasbourg, l’Institut de préparation à l’administration générale (Ipag) et le Centre d’études internationales de la propriété intellectuelle (Ceipi). Si un temps, le nom de Simone Veil fut avancé, le nouveau bâtiment s’appellera finalement le Cardo. Un nom choisi par l’université et désignant l’axe nord sud lors de l’implantation d’un nouveau camp romain. Un axe qui symboliquement permet de relier le nouveau bâtiment situé dans l’enceinte de l’Hôpital civil, les quais au centre-ville, ouvert sur la société.

Projection du nouveau bâtiment.
Projection du nouveau bâtiment. - Lipsky + Rollet Architectes

« Une image forte au centre de la capitale européenne », soulignent les élus. Et qui permettra surtout à l’école de tripler sa surface. Et donc de développer son offre de formation, notamment avec l’ouverture d’une cinquième filière « Relations internationales et étude du global » en 2020. Mais aussi la création d’un concours d’entrée en 4e année. Actuellement, Sciences po Strasbourg compte 1.400 étudiants, mais progressivement, grâce à cette nouvelle structure, l’école pourrait accueillir 600 élèves supplémentaires.

Le projet, conçu par le cabinet Lipsky + Rollet Architectes fait la part belle à la lumière, la fluidité de circulation mais aussi aux technologies nouvelles comme la « climatisation intégrée » dans le sol, les plafonds… Des espaces connectés, une grande salle d’étude sous une verrière, des espaces de vie. Mais aussi une grande terrasse et qui permettra au personnel administratif de profiter des beaux jours. Malheureusement, elle ne sera pas ouverte aux étudiants. Pas plus que la terrasse toit, offrant une vue impressionnante de Strasbourg, notamment sur la cathédrale, mais qui restera inaccessible à tous. Dommage…

La terrasse le Cardo, bâtiment universitaire qui accueillera notamment Sciences po Strasbourg . Le 2 mai 2019.
La terrasse le Cardo, bâtiment universitaire qui accueillera notamment Sciences po Strasbourg . Le 2 mai 2019. - G. Varela / 20 Minutes

Au total, le Cardo comprendra huit amphithéâtres, dont un de 300 places, une bibliothèque de 1.500 m2 et 26 salles de cours.