Strasbourg: Les futurs piscine et l'hôtel flottants commencent à prendre forme

URBANISME Huit lauréats ont été désignés lors d'un concours d'idées pour la conception d'une piscine flottante et d'un hôtel flottant à Strasbourg

Alexia Ighirri

— 

A quoi pourraient ressembler la piscine et l'hôtel flottants de Strasbourg Lancer le diaporama
A quoi pourraient ressembler la piscine et l'hôtel flottants de Strasbourg — Arthur Dalloni, Albane Lacroix, Anatole Daix / INSA
  • Strasbourg a émis le souhait de voir la création d’une piscine et d’un hôtel flottants sur ses cours d’eau.
  • Ainsi, la collectivité et Voies navigables de France ont lancé un concours d’idées, ouvert aux étudiants, permettant de proposer des conceptions d’une piscine flottante ou d’un hôtel flottant. 
  • En attendant l'arrivée d'investisseurs, huit lauréats ont été récompensés mardi soir pour leur projet d'hôtels sous forme de bulles posées sur l'eau, de piscine convertible en patinoire ou encore de bassins détente couplés à la culture de plantes aquatiques.

Strasbourg a soif de reconquête de son patrimoine fluvial. Dans sa volonté de multiplier les initiatives en lien avec l'eau, la capitale alsacienne avait émis le souhait de voir la création d’une piscine et d’un hôtel flottants sur ses cours d’eau.

Ainsi, la collectivité, et Voies navigables de France ont lancé un concours d’idées, ouvert aux étudiants, permettant de proposer des conceptions d’une piscine flottante ou d’un hôtel flottant dans le secteur Citadelle, Wacken, Deux-Rives ou devant le Musée d’art moderne et contemporain (MAMCS). Environ 90 étudiants de l’Institut national des sciences appliquées (Insa), de l’école d’architecture (Ensas) et du lycée Le Corbusier ont participé au concours, proposant 26 projets (dont 20 pour la piscine flottante).

Aquaculture, piscine-patinoire et bulles sur l’eau

Huit lauréats ont finalement été récompensés mardi soir, remportant chacun un prix d’un montant de 1.000 euros. Dans la catégorie des hôtels, entre autres, la typologie modulable du projet « Ecocaps » face au Parlement européen a séduit les jurés. Tout comme les bulles poétiques posées sur l’eau de l’hôtel « Née.bulle.use » au pied du MAMCS.

Le projet d'hôtel flottant «Née.bulle.use»
Le projet d'hôtel flottant «Née.bulle.use» - Arthur Dalloni, Albane Lacroix, Anatole Daix / INSA

Pour la piscine flottante, le jury a récompensé l’idée d’une piscine convertible en patinoire l’hiver - « pour faire vivre le site toute l’année », dixit les concepteurs de « Du (eau) »- devant le musée.

Le projet de piscine flottante «Du(eau)»
Le projet de piscine flottante «Du(eau)» - Sarah Muller et Florian Kolb / INSA

Au même endroit, d’autres étudiants ont pensé à une piscine prenant au mot la rue des Bains-aux-Plantes avec un concept de bassin mêlant la détente et la culture de plantes aquatiques. Parmi les lauréats, il est aussi possible de citer le projet de « Parc aquatique urbain » sur le site de la Citadelle avec accrobranche et mur d’escalade.

Des rendez-vous avec des investisseurs

Force est de constater que les étudiants n’ont pas manqué d’imagination. Si les projets lauréats ne seront pas réalisés tels quels, « ils donnent des idées sur les différentes fonctions et formes que peuvent prendre ces projets originaux. C’est une première traduction concrète, un premier support pour des investisseurs », indique Jean-Baptiste Gernet, adjoint au maire de Strasbourg en charge de la vie fluviale. Qui a l’espoir d’y voir associer les étudiants en question.

C’est pour quand d’ailleurs l’arrivée d’investisseurs pour concrétiser les projets de piscine et hôtel flottants ? « On y travaille, on a multiplié les rencontres sérieuses dans le cadre de ce concours d’idées. Il y en a encore un cet après-midi qui voulait voir les esquisses. On va mettre la barre la plus haute possible, mais on ne va pas se précipiter », ont répondu Jean-Baptiste Gernet et l’adjoint au tourisme Paul Meyer.