Strasbourg: Comment inciter les copropriétés à opter pour les rénovations énergétiques à haut niveau de performance environnementale

PLANETE Des immeubles du quartier de l’Esplanade à Strasbourg font l’objet d’une rénovation énergétique à haut niveau de performance environnementale, pour donner l'idée aux autres copropriétés de suivre la tendance

Gilles Varela

— 

Rénovation thermique pour l'immeuble Le Major, dans le quartier de l'Esplanade à Strasbourg le 12 avril 2019.
Rénovation thermique pour l'immeuble Le Major, dans le quartier de l'Esplanade à Strasbourg le 12 avril 2019. — G. Varela / 20 Minutes
  • Dans le cadre du programme d’investissement d’avenir « Ville de demain », l’Eurométropole accompagne des projets de rénovation énergétique de logements collectifs privés.
  • Dans le quartier de l’Esplanade à Strasbourg, quatre copropriétés ont déjà voté pour cette rénovation thermique avec un haut niveau de performance environnementale et les travaux sont en cours.

C’est bon pour la planète et ce n’est pas mauvais pour le portefeuille. C’est en résumé ce qui a décidé Jean Keller, un des copropriétaires de l’immeuble Le Major dans le quartier de l’Esplanade à Strasbourg, de se lancer dans l’aventure de la rénovation énergétique, une barre d’immeuble comprenant au total 52 logements. Cette rénovation s’inscrit dans le cadre du Plan climat, « Strasbourg Eco 2020 » de la ville et volet du Programme d’investissement d’avenir (PIA) « Ville de demain », lancé par le gouvernent en 2010.

Rénovation thermique pour l'immeuble Le Major, dans le quartier de l'Esplanade à Strasbourg le 12 avril 2019.
Rénovation thermique pour l'immeuble Le Major, dans le quartier de l'Esplanade à Strasbourg le 12 avril 2019. - G. Varela / 20 Minutes

Un de ses objectifs est d’accompagner des projets innovants de rénovation énergétique de logements collectifs privés. Pour l’heure, l’Eurométropole accompagne quatre copropriétés du quartier de l’Esplanade, soit 522 ménages. Deux autres sont encore en discussion. Deux (comme Le Major) ont choisi du haut niveau de performance ( BBC rénovation). Et c’est plutôt bien venu dans ce quartier qui compte 37 bâtiments des années 60, pas vraiment des modèles d’isolation énergétique. Sont menées actuellement d’autres rénovations de façades, mais pas forcément thermiques et encore moins afin d’atteindre des normes BBC. « Le coût n’est guère plus élevé qu’un ravalement simple, regrette Alain Jund, adjoint en charge de l’urbanisme et de la transition énergétique à l’Eurométropole. Il est de 13.500 euros par logement dans ce cas, toute aide déduite ».

Valorisation de son patrimoine

Si toutefois « les propriétaires ne trouvent pas forcément les mêmes intérêts et n’ont pas tous la possibilité d’investir dans la rénovation énergétique de leur immeuble, cela conduit à une baisse des charges », souligne Alain Jund. Un point crucial pour Jean Keller qui reconnaît que son bien devenait plus difficile à louer. Les charges poussaient ses locataires à « aller voir ailleurs. Maintenant, des gens qui étaient partis veulent absolument revenir », assure l’heureux propriétaire en contemplant les travaux qui avancent bon train.

Car l’un des objectifs annoncé est bien de diminuer la consommation énergétique. « Par deux, assurent les experts, et même par trois selon les usages des habitants. Car il va falloir changer un peu ses habitudes, notamment en matière de chauffage, savoir par exemple utiliser une ventilation à double flux, savoir optimiser ces technologies ».

Rénovation thermique pour l'immeuble Le Major, dans le quartier de l'Esplanade à Strasbourg le 12 avril 2019.
Rénovation thermique pour l'immeuble Le Major, dans le quartier de l'Esplanade à Strasbourg le 12 avril 2019. - G. Varela / 20 Minutes

Et la rénovation énergétique facilitée par cet accompagnement, à la fois technique et financier, pour les quatre copropriétés qui ont voté ces rénovations, pourrait bien servir d’exemple à l’échelle d’un quartier tout entier. C’est en tout cas l’espoir formulé par Alain Jund. « En finançant l’amorçage, on impulse un cercle vertueux », reconnaît l’élu. Créer un modèle reproductible. Inciter les copropriétaires à « aller plus loin pour réaliser des opérations de rénovation énergétique exemplaires, essentielles pour le climat. Il ne faut pas se leurrer, cela se réalisera aussi si c’est bon pour le portefeuille, avec une valorisation du patrimoine qui aide à la location ou la revente d’un bien. »

Le gouvernement s'attaque aux passoires énergétiques