Au TNS, une saison pour souffler

Ludovic Meignin - ©2008 20 minutes

— 

Une année de transition commence au Théâtre national de Strasbourg (TNS). Pour autant, l'innovation ne sera pas reléguée au balcon. C'est la promesse du programme présenté hier par la nouvelle directrice, Julie Brochen.

Le ton sera donné avec sa mise en scène de L'Echange, de Paul Claudel, en décembre. Il s'agit de la première version de l'oeuvre, écrite en 1893. Frédéric Le Junter y apportera son ambiance sonore dans le but « de faire entendre les silences de Claudel au public ». Autrement dit, les respirations nécessaires aux acteurs pour parvenir à jouer ce texte. Dans cette oeuvre, en effet, « si l'on n'a pas le souffle qu'il faut, on ne va pas jusqu'au bout des vers », souligne Julie Brochen.