Strasbourg: La mosquée Eyyûb Sultan dément soutenir la charia à Brunei

RUMEUR Un homme présenté comme « principal responsable » de la mosquée Eyyûb Sultan à Strasbourg par la fachosphère affirme soutenir l’instauration de la charia à Brunei. Sauf que l’intéressé n’a jamais été à la tête de la mosquée

Nils Wilcke

— 

Le sultan Hassanal Bolkiah a récemment annoncé l'instauration de la charia au Brunei.
Le sultan Hassanal Bolkiah a récemment annoncé l'instauration de la charia au Brunei. — REUTERS
  • Un homme présenté comme responsable d'une mosquée de Strasbourg par des sites d'extrême-droite affirme soutenir l'instauration de la charia au Sultanat de Brunei dans un post Facebook le 3 avril dernier. 
  • La mosquée en question dément toute relation contractuelle avec l'individu et affirme qu'il n'était qu'un simple bénévole. 

EDIT: David Bizet nous a fait parvenir une mise au point après la publication de cet article dans laquelle il réitère ses excuses « auprès des personnes honnêtes qui se serait senties visées par ces publications qui ont été retirées depuis ». 

Un responsable de la mosquée Eyyûb Sultan à Strasbourg soutiendrait-il l’application de la charia, instaurée récemment par le Sultan de Brunei ? Le sujet a fait le tour de la fachosphère le week-end dernier. 20 Minutes a tenté d’y voir plus clair.

A l’origine de cette affaire, une photo postée sur Facebook par Davut Paşa alias David Bizet montrant le drapeau de Brunei, avec cette petite phrase en statut : « Tout notre soutien au sultan de Brunei ».

Le message posté par David Bizet, alias Davut Paçat sur son compte Facebook le 3 avril dernier
Le message posté par David Bizet, alias Davut Paçat sur son compte Facebook le 3 avril dernier - Capture d'écran Facebook

Ancien candidat aux législatives

L’annonce de l’instauration de la lapidation pour punir les relations homosexuelles ou adultère dans ce petit Etat du Sud-Est de l’Asie dirigé d’une main de fer par le sultan du Brunei a suscité de vives critiques au niveau international.  Des appels au boycott des hôtels de luxe liés au sultan ont été lancés par l’acteur américain George Clooney et le chanteur britannique Elton John.

De son côté, David Bizet a déjà fait parler de lui en Alsace lors de sa candidature aux élections législatives de Mulhouse qu’il a terminé avec un score de 0,6 %, rappellent Les Dernières Nouvelles d'Alsace avant d’être déclaré inéligible pour un an car il n’avait pas respecté les règles de dépôt des comptes de campagne.

Il n’en fallait pas plus pour que de nombreux blogs d’extrême-droite, rejoints par le site Causeur affirment que « le principal responsable » d’une mosquée à Strasbourg soutenait la charia.

Dans un premier temps, David Bizet a supprimé ses publications et tenté de se justifier sur Twitter, affirmant le lendemain qu’il était « désolé pour la communauté homosexuelle, ils n’étaient pas visés ».

Simple bénévole

Mise en cause dans cette affaire, la mosquée Eyyûb Sultan se désolidarise totalement des propos de David Bizet et affirme qu’il n’a pas de responsabilités dans la mosquée. « Il n’est que simple bénévole », répond-on à 20 Minutes. Le site Causeur et des sites d’extrême-droite le présentaient pourtant comme « principal responsable» de la mosquée ? Il s’agissait en réalité de la gestion d’une page Facebook de l’établissement religieux. « Il nous a juste aidés à animer l’une des pages Facebook en langue anglaise l’année dernière, c’est tout », affirme-t-on à 20 Minutes.

« Ce qu’il dit sur les réseaux sociaux ne concerne que lui, insiste auprès de 20 Minutes la mosquée strasbourgeoise. Il ne reste représente que lui-même ». Contacté par nos soins, David Bizet nous a fait parvenir une mise au point dans laquelle il affirme que « soutenir Brunei n'est pas soutenir leur projet de loi mais soutenir leur indépendance judiciaire » face aux « ingérences étrangères ». Il réitère ses excuses « auprès des personnes honnêtes qui se serait senties visées par ces publications qui ont été retirées depuis ».