Bas-Rhin: Un village du Néolithique ancien découvert sur le chantier du grand contournement ouest

ARCHEOLOGIE De nombreux vestiges attestent la présence d’un village du Néolithique ancien sur le chantier du grand contournement ouest de Strasbourg

Gilles Varela

— 

Fouilles archéologiques sur le chantier du GCO à Egersheim-Bruche par Archéologie Alsace Inrap le 27 mars 2019.
Fouilles archéologiques sur le chantier du GCO à Egersheim-Bruche par Archéologie Alsace Inrap le 27 mars 2019. — G. Varela / 20 Minutes

Un vent glacial balaye une bande de terre perdue au milieu de nulle part. Penchés, passionnés, les membres de l’équipe d’Archéologie Alsace et de l’Institut national de recherches archéologiques (Inrap) s’affairent à dégager précautionneusement des sépultures. Plusieurs sépultures. Quelques centaines de mètres plus loin, des engins de chantier tournoient, occupés au tracé du futur grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg.

Fouilles archéologiques sur le chantier du GCO à Egersheim-Bruche par Archéologie Alsace Inrap le 27 mars 2019.
Fouilles archéologiques sur le chantier du GCO à Egersheim-Bruche par Archéologie Alsace Inrap le 27 mars 2019. - G. Varela / 20 Minutes

C’est justement dans le cadre des recherches archéologiques de l’aménagement de l’A35 que les fouilles d’Ernolsheim-Bruche (Bas-Rhin) ont permis de mettre à jour de nombreux vestiges. Ils attestent de la présence d’un village du Néolithique ancien (vers 5400-4700 avant JC). Et la poursuite de ces fouilles devrait même atteindre des vestiges plus anciens, datés du Paléolithique, soit 100.000 ans avant notre ère, espèrent les archéologues.

Depuis 2017, plus de 32 fouilles préventives ont été réalisées sur le tracé du GCO long de 24 kilomètres. L’occasion d’explorer un secteur du Kochersberg peu connu archéologiquement mais dont l’occupation humaine est très ancienne et des sites, dixit les archéologues, « denses en vestiges ». Il s’agit actuellement des dernières fouilles, celles d’Egersheim-Bruche devant se terminer dans deux mois environ.

Fouilles archéologiques sur le chantier du GCO à Egersheim-Bruche par Archéologie Alsace Inrap le 27 mars 2019.
Fouilles archéologiques sur le chantier du GCO à Egersheim-Bruche par Archéologie Alsace Inrap le 27 mars 2019. - G. Varela / 20 Minutes

Peu profondes en cet endroit, elles ont permis de mettre également à jour deux habitations de la période du Néolithique ancien, du moins leurs fondations. Deux grandes maisons, très hautes et pouvant accueillir jusqu’à 30 personnes d’une même famille. Des fosses pour les déchets ont également été sorties de terre et leur contenu s’avère précieux pour les archéologues. Autant de richesses que les archéologues seront heureux de présenter  un accès grand public au chantier samedi après-midi.