La région gèle ses relations avec Moscou

P. W. - ©2008 20 minutes

— 

En réaction à l'occupation de la Géorgie par l'armée russe, le conseil régional a suspendu ce week-end son protocole de coopération avec Moscou. Signé en 2003, il a pour but de contribuer « au renforcement de la confiance et de l'amitié » entre les deux institutions. En ce sens, l'Alsace avait notamment envoyé au printemps un représentant en terre moscovite et devait accueillir à l'automne des émissaires de la Douma, la chambre basse du parlement russe. Gelés, les accords ne seront rétablis qu'en cas « d'avènement d'autres comportements respectueux du droit international de la part de la Russie et de ses dirigeants », a indiqué vendredi Adrien Zeller, président UMP de la région. Selon lui, les agissements de l'armée russe en Géorgie témoignent, entre autres, de « moyens et de principes d'un autre âge ».