VIDEO. Affaire Sophie Le Tan: La demande de mise en liberté du principal suspect dans la disparition de l'étudiante rejetée

JUSTICE La cour d'appel de Colmar a rejeté une demande de remise en liberté formulée par Jean-Marc Reiser

A.I. avec AFP

— 

Dans la rue Perle, devant l'immeuble où vivait le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan.
Dans la rue Perle, devant l'immeuble où vivait le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan. — G. Varela / 20 Minutes

Mis en examen pour assassinat, Jean-Marc Reiser restera en prison. Jeudi, la cour d’appel a rejeté une demande de mise en liberté formulée par le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, étudiante de 20 ans qui n’a plus donné signe de vie depuis la visite d’un appartement à Schiltigheim en septembre 2018.

A l’audience devant la chambre de l’instruction à huis clos, Me Francis Metzger, l’avocat de Jean-Marc Reiser, a estimé que toutes les conditions posées par le Code pénal pour un maintien en détention de son client – il est en détention depuis mi-septembre –, n’étaient pas réunies. Il s’agissait de la première demande de remise en liberté demandée par le principal suspect, âgé de 59 ans.