Strasbourg: Le mystère des vélos de location Vélhop aperçus au Maroc résolu

ENIGME Deux Vélhop strasbourgeois avaient été photographié à Casablanca au Maroc

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Le mystère des vélos de location Vélhop aperçus au Maroc résolu
Strasbourg: Le mystère des vélos de location Vélhop aperçus au Maroc résolu — G. Varela / 20 Minutes
  • Il y a quelques jours a été publiée une photo de deux Vélhop, les vélos de location de Strasbourg, en circulation à Casablanca. Comment ces bicyclettes se sont retrouvées au Maroc? 
  • Le mystère est résolu: ces vélos font partie des 781 Vélhop donnés à l’Association Développement Solidarité Handicap Grand Estpar l’Eurométropole de Strasbourg.
  • Lorsque la flotte des Vélhop est renouvelée, entre 800 et 1.000 vélos sont chaque année mis au rebut, géré par l’Eurométropole. Cette dernière fait régulièrement des dons à diverses associations, dans un but humanitaire.

La photo a intrigué. Celle de deux Vélhop, les vélos de location de Strasbourg, en circulation à Casablanca. Comment ces bicyclettes strasbourgeoises se sont retrouvées au Maroc ? On s’est mis dans la peau et l'imper de Columbo pour faire toute la lumière sur cette histoire. Et on peut vous le dire : le mystère est levé.

Les Vélhop aperçus à Casablanca font partie d’un lot donné par l’Eurométropole de Strasbourg à une association. Pour être précis, ce sont deux des 781 Vélhop donnés à l’Association Développement Solidarité Handicap Grand Est. C’est ce qu’a été en mesure de nous dire notre co-enquêteur Jean-Baptiste Gernet, conseiller eurométropolitain délégué en charge de la mobilité, après étude du numéro des cycles que l’on peut distinguer sur la photographie.

>> La photographie des Vélhop à Casablanca a été publiée il y a quelques jours

Lorsque la flotte des Vélhop est renouvelée, entre 800 et 1.000 vélos sont chaque année mis au rebut, géré par l’Eurométropole. Cette dernière fait régulièrement des dons à diverses associations, dans un but humanitaire. Le plus gros don a été celui fait en 2017 l’Association Développement Solidarité Handicap Grand Est pour le Maroc. Mais on peut également citer le don de 113 vélos à Cycles & Solidarité pour les Philippines en 2017 également ou ceux à venir à Hope for Ghana en mars. Maroc Relief Alsace-Lorraine a par ailleurs reçu 562 Vélhop l’an dernier, qui sont encore aujourd’hui stockés ici mais qui partiront ensuite vers le Maroc, le Tchad et le Sénégal.

Des dons aux associations locales aussi

Strasbourg donne également des anciens vélos de location aux associations locales. Emmaüs en avait reçu 100, qui ont malheureusement brûlé dans l’incendie de son entrepôt. D’autres associations strasbourgeoises ont récupéré des épaves pour leurs pièces détachées : selles, guidons, câbles peuvent être démontés mais pas le panier ou le cache roue verts puisqu’ils ont interdiction de reprendre des éléments siglés de la marque Vélhop.

Cette règle ne s’applique pas pour les vélos qui font l’objet de dons à l’étranger. Pour toutes ces raisons, il n’est donc pas étonnant de voir des Vélhop avec tous leurs signes distinctifs dans d’autres pays et notamment au Maroc.

« Il nous fallait des débouchés »

Les dons font partie d’une politique globale d’écologie et durabilité du système « qui n’avait pas été pensé au départ, indique Jean-Baptiste Gernet. Vélhop a été créé en 2010. La durée de vie des vélos était de 5 ans. Au-delà, Vélhop n’avait plus le droit d’utiliser ces vélos pour garantir la qualité de service ». La question de savoir quoi faire des vélos arrivés en fin de cycle ne s’est donc posé qu’en 2015. « Il nous fallait des débouchés pour ces vélos qui, même s’ils étaient vieux ou abîmés, étaient en état de rouler », poursuit l’élu. La durée de vie des vélos dans le système Vélhop a alors été montée à 7 ans. Et des dons aux associations ont été mis en place.

Si certains vélos de location sont parfois volés puis retrouvés dans d’autres villes, comme à Marseille, ces bicyclettes « présentent un taux de vol plus faible que les vélos de particuliers, parce qu’ils sont identifiables », dixit Jean-Baptiste Gernet. D’autant que, selon le règlement, un Vélhop n’a pas le droit de sortir du périmètre regroupant l’Eurométropole et Kehl. Si l’envie vous prend de faire un tour dans la région voire une traversée du continent à vélo, cela ne pourra pas se faire avec votre Vélhop. Vous voilà prévenus.

VIDÉO. Le mystère du Velib parisien garé parmi les Velo'v lyonnais résolu