Bas-Rhin: Baisse du nombre de signalements inscrits au fichier antiterroriste

RADICALISATION En un an, il est passé de 450 à 190 dans le département bas-rhinois

A.I.

— 

Bas-Rhin: Baisse du nombre de signalements inscrits au fichier antiterroriste (Illustration)
Bas-Rhin: Baisse du nombre de signalements inscrits au fichier antiterroriste (Illustration) — V. WARTNER / 20 MINUTES

Une diminution dans le Bas-Rhin. A l’occasion d’une réunion du comité départemental de lutte contre la radicalisation, il a été indiqué que le nombre de signalements inscrits au fichier antiterroriste pour le Bas-Rhin a diminué en un an, passant de 450 à 190. Le niveau de la menace n’a toutefois pas fléchi, comme l’a montré l'attentat survenu à Strasbourg le 11 décembre, souligne la préfecture du Bas-Rhin qui a présidé ce comité.

Ce comité départemental planche, depuis 2014, à la détection des cas de radicalisation, à l’accompagnement des mineurs et à la prévention. Les orientations pour l’année en cours sont le travail auprès de la jeunesse, autour de la parentalité et la petite enfance, ainsi que la lutte contre les phénomènes communautaires et identitaires.