Une deuxième couche pour le site PCUK

Ludovic Meignin - ©2008 20 minutes

— 

Plutôt que d'être évacuée, la pollution sera contenue sur le site de l'ex-gravière de Wintzenheim (Haut-Rhin). Hier, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), chargée de superviser le chantier, a annoncé son lancement début août. Il concerne le terrain de 3 000 m2 où était implantée l'entreprise Produits chimiques Ugine-Kuhlmann (PCUK), liquidée en 1996. Sur place, des déchets de production de lindane, un puissant insecticide aujourd'hui interdit, ont été stockés sans précaution particulière. Un confinement réalisé en 1985 « s'est révélé insuffisant [...] L'extension de la pollution souterraine mesurée à des concentrations supérieures aux normes françaises de potabilité (0,1 mg par litre) est d'environ 1 200 m à l'est de la gravière », indique l'Ademe. Mais elle précise que « l'eau distribuée par le réseau public n'est pas polluée ». Censé être plus efficace, le nouveau confinement comprendra deux couches de matériaux étanches pour circonscrire le sol pollué. Budget : 500 000 euros. « Ce n'est pas à la hauteur de l'enjeu environnemental. Il faudrait ajouter au moins un barrage en aval pour récupérer l'eau déjà contaminée », estime Pierre Bernhard, membre d'Alsace Nature.