Le MoDem veut se remettre à flots

Christophe Nonnenmacher - ©2008 20 minutes

— 

Quel plus beau symbole qu'un club de canoë pour sauver des eaux le MoDem ? Car pour ironique que soit la formule, l'enjeu présenté par Ambition démocrate (AD), organisatrice, hier, de la première Journée démocrate n'en était pas moins ambitieux. Pour Julien Viel, membre d'AD, il s'agissait de « privilégier le fond du débat aux querelles de personnes, porter la parole des militants », en fait une vingtaine ce jour-là sur les 1 300 adhérents bas-rhinois. Un discours contesté par Arnaud Weber, responsable communication du MoDem bas-rhinois qui ne voit dans cette réunion qu'une tentative d'OPA d'une fraction militante sur un parti déjà en reconstruction autour de gens « sérieux ». Une analyse confirmée à demi-mots par Yveline Moeglen, présidente départementale de Cap 21 pour qui le rassemblement est un « non-événement ».

Du côté des ténors du parti, l'absentéisme était d'ailleurs de mise : ni Anne Meunier, ni Jacques Bon, ni Danièle Meyer respectivement têtes de liste de Clairement démocrate, Initiative démocrate et Ambition démocrate, en lice pour les élections départementales internes de septembre, n'ont fait le déplacement.